{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Oran

1478 millions DA à recouvrer

La Sonelgaz vient de mettre en place une politique incitant ses clients à s’acquitter sde leurs factures pour lesquelles ils sont endettés.

«Mille-quatre-cent soixante-dix-huit millions de dinars». Tel est le montant global des créances devant être comptabilisées par la Sonelgaz; cette entreprise nationale vient de lancer une campagne de sensibilisation dont les visées portent sur l'incitation des abonnés des communes d'Oran et de Bir El Djir à régler les factures pour lesquelles ils sont redevables. En prenant en compte les estimations, basées sur des constats élaborés par cette société, celles-ci font état d'une hausse de l'ordre de 56%, comparativement à l'année dernière, période durant laquelle les redevances étaient de prés de 1 000 millions de dinars. Etant une société commerciale, la Sonelgaz vient de mettre en place une politique incitant ses clients à s'acquitter de ces factures pour lesquelles ils sont endettés. Dans un communiqué rendu public, la direction de la distribution de l'électricité et du gaz de Sonelgaz a affirme que «cette campagne vise à rappeler aux consommateurs l'importance du règlement, en temps opportun, de leurs factures, afin de contribuer au bon fonctionnement des services et à la préservation de la stabilité financière de la société». Pour ce faire, les mêmes services ont mis en place plusieurs dispositifs facilitant le paiement des factures de gaz et d'électricité. Il suffit de se présenter aux agences commerciales de ladite entreprise, un peu partout sur le territoire national ou encore de régulariser la situation par voie postale sinon par voie électronique ou bien par paiement bancaire. En se basant sur les revenus qu'elle engrange en commercialisant son énergie, la Sonelgaz est également un investisseur important dans son domaine. En plus de nouveaux projets qu'elle a inscrit, elle lance, un peu partout dans ses districts, un vaste programme axé essentiellement sur l'entretien et les réparations de ses installations ayant fait l'objet de piratage et de vol, causant d'importants préjudices aussi bien sur le plan technique que sur le plan financier. Ces dégâts ont, dans plus d'un cas, été enregistrés dans des zones marquées par la prolifération des bidonvilles alors que cette même entreprise s'apprête à se lancer dans ses projets. Nombreux sont ces bidonvilles qui sont essaimés un peu partout dans plusieurs districts. Ils sont très souvent clandestinement alimentés en électricité, en plus du fait qu'ils soient très souvent à l'origine de la perturbation dans la distribution de l'énergie et d'irrémédiables préjudices financiers qui découlent de ce fait. Il s'agit, essentiellement, de ces équipements qui sont très souvent endommagés, provoquant des défectuosités allant jusqu'à contraindre la Sonelgaz interrompre la fourniture de l'énergie dans ses interventions. La Sonelgaz a subi des attaques de tout acabit. Dans un autre registre, si cette entreprise aspire à exploiter au mieux ses installations ainsi que tous ses services, en plus des mauvais payeurs qui continuent à lui asséner des coups durs, faisant de la Sonelgaz une entreprise qui peine à rentabiliser ses créances aussi bien chez les consommateurs ordinaires, comme les ménages qu'au sein des entreprises et administrations de la wilaya d'Oran.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré