{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

16e édition du Festival national culturel d’Ahellil à Timimoun

Participation de plus de 25 troupes

Plus de 25 troupes prennent part à la 16e édition du Festival national culturel d'Ahellil, ouvert jeudi soir au théâtre de plein air de Timimoun, ont fait savoir vendredi, les organisateurs. L'oasis rouge a abrité jeudi la première soirée de ce festival dédié au patrimoine du Gourara, dans une ambiance festive exceptionnelle, animée par les troupes du chant de l'Ahellil devant un public enthousiaste qui a apprécié cette musique jusqu'à tard dans la nuit. La cérémonie d'ouverture du Festival national culturel d'Ahellil (18-20 avril), a été marquée par la présentation des troupes en lice pour remporter le premier prix de cette édition, au centre- ville de Timimoun, en présence des autorités locales. Lors d'une allocution prononcée à cette occasion, le représentant du ministère de la Culture et des Arts, Slimane Hachi, directeur du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah, a affirmé que l'Algérie a réalisé un grand exploit par l'inscription de l'Ahellil du Gourara sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). Connu pour être l'un des chants traditionnels propres à la région de l'oasis rouge -Timimoun-, l'Ahellil du Gourara englobe des poèmes en langues zénètes, des louanges à Dieu et des chants soufis, selon les explications données par l'artiste emblématique d'Ahellil dans cette région, Foulani Barka. De son côté, le commissaire du festival, M. Bahsi Mohamed, a affirmé que l'édition de cette année, qui coïncide avec le lancement du Mois du patrimoine (18 avril-18 mai), est organisée en hommage au chantre de l'Ahellil du Gourara, le défunt El-Damoussi Oubahfoudh. Les habitants du Gourara sont conviés à ces soirées qui seront animées par des troupes de la région et d'autres wilayas notamment de Ghardaia, d'Adrar et de Beni Abbès, au niveau du théâtre de plein air, et ce, dans le cadre du festival de l'Ahellil, placé sous l'égide de la ministre de la Culture et des Arts et du wali de Timimoun.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours