{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Béjaïa

Le livre à l’honneur

Ce carrefour du livre amazigh s’ajoute au salon national annuel du livre amazigh de ouacif, initié par le mouvement associatif local et des écrivains de ouacif.

Le premier carrefour du livre amazigh, initié par le Haut Commissariat (HCA) à l'amazighité connaît un franc succès grâce, notamment à l'adhésion de dizaines de maisons d'édition ainsi qu'à une présence massive des auteurs amazighophones. Le premier carrefour du livre amazigh se tient depuis lundi dernier à l'université «Abderrahmane Mira» de Béjaia. L'événement est co-organisé par le HCA en collaboration avec le Centre de recherche en langue et culture amazighes. Lors de la cérémonie d'ouverture de ce carrefour du livre amazight, Assad Si El Hacheimi Assad, secrétaire général du Haut Commissariat à l'amazighité a indiqué que cet événement représente un espace particulier qui va se distinguer des autres manifestations similaires (salon, foire...), dès lors où la décision est désormais prise pour sa pérennisation. Le HCA vise à faire de ce carrefour un moment majeur pour la promotion du livre et, par ricochet, la promotion de tamazight. «Il y a un travail énorme qui attend en la matière», a souligné Assad en parlant de l'édition des manuscrits, la traduction et la production lexicale. Le SG du HCA a estimé qu'il faudrait que tous les acteurs concernés s'impliquent dans ce grand chantier. L'orateur a indiqué que ceci peut se faire grâce à la contribution des organismes étatiques spécialisés, à l'instar de l'OPU, l'Enagaa et l'Anep, ou encore du fonds national de l'éducation pour l'acquisition d'ouvrages et d'oeuvres au profit des établissements scolaires et leurs fonds documentaires. L'accent a été, en outre, mis sur la nécessité de passer de l'étape quantitative à l'étape qualitative en insistant sur l'encouragement de la production littéraire et scientifique en tamazight, mais aussi sur sa diffusion. «L'État a mis les moyens, les dispositifs et les institutions nécessaires à la promotion de tamazight, il faut maintenant les capitaliser», a rappelé Assad tout en insistant sur le fait que ce carrefour sera un espace privilégié pour établir annuellement les bilans et essayer d'aller de l'avant dans cette noble entreprise. À moyen terme, ce carrefour sera élevé au rang d'assises nationales pour la promotion de tamazight. De nombreuses maisons d'édition spécialisées dans le livre amazigh et d'autres ont exposé leurs ouvrages dans cette langue dans les stands dudit salon à l'instar des éditions La pensée, Tira, l'Anep, l'Enag, El Amel, Imal, Identité-tamagit, Talantikit... En plus des stands des expositions-ventes achalandés de centaines de livres, le carrefour en question a été l'occasion pour la tenue de plusieurs conférences-débats dont le thème tourne autour de la langue amazighe.De nombreux chercheurs et écrivains ont ainsi été programmés pour animer des rencontres littéraires à l'instar de Youcef Nacib, Lynda Koudache, Tahar Boukhenoufa, Yazid Oulha, Farid Benramdane, etc. Ce rendez-vous est une occasion pour assister à une conférence-débat qui sera animée par l'un des pionniers de l'écriture romanesque amazighe, à savoir Amar Mezdad. Ce dernier qu'on voit très rarement dans ce genre d'événements est donc au rendez-vous cette fois-ci et il parlera du thème: «la production romanesque amazighe». Le regard d'Amar Mezdad est très important puisqu'il s'agit de l'un des pionniers de l'écriture romanesque amazighe. Il a à son actif plusieurs romans en langue amazighe édités à l'instar de Id d was, Tagrest urghu, Tettilid ur dketchem, As-nni et Yiwen was deg tefsut. Amar Mezdad est l'écrivain de langue amazighe le plus prolifique. Parmi les auteurs de la même langue, qui ont à leur actif de nombreuses publications, on peut aussi citer Brahim Tazaghart, présent au carrefour du livre amazigh de Béjaïa non seulement en tant qu'écrivain, mais aussi en tant qu'éditeur puisqu'il est le gérant de Tira-éditions, une maison d'édition spécialisée dans le livre amazigh. Brahim Tazaghart a écrit plusieurs romans, nouvelles et essais en langue amazighe. Parmi ses romans, on peut citer Nayla et Salas d Nuja. Ahmed Nekkar, qui est l'un des pionniers de l'écriture romanesque amazighe, est présent au carrefour du livre amazigh de Béjaïa en tant qu'auteur et éditeur (il est le gérant des éditions Tamagit-Identité). Ahmed Nekkar est l'auteur de plusieurs romans en langue amazighet dont n tissist... Yugar ucherig tafawets, Ger Debra d yefdhisen, Aztta Ahmed Nekkar est en outre l'auteur de nombreux Alice au pays des merveilles et L'Alchimiste de Paulo Coelho. Ces livres traduits vers tamazight, comme il ne rate, désormais, aucun rendez-vous de ce genre dans le but de contribuer à sa manière à la promotion de la littérature et de la culture berbères de manière générale. Il faut rappeler que ce carrefour du livre amazigh s'ajoute au Salon national annuel du livre amazigh de Ouacif, initié par le mouvement associatif local et des écrivains de Ouacif et de ses environs et dont la première édition a eu lieu en juillet dernier. Une première édition qui a été couronnéee d'un grand succès. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours