{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Clôture de l'événement «l'oeil artistique»

El Moustache ou l'art du Zenkaoui

Avec son éternel esprit novateur et enjoué, l'artiste graphiste designer a fait sensation grâce à ses tenues bigarrées qu'il n'a pas hésité à prêter aux artistes, l'espace d'une journée bien animée...

El Moustach, de son vrai nom Hicham Gaoua, né à Rouiba en 1979, est un artiste illustrateur et graphiste du pop art algérien. C'est surtout un homme super innovateur qui n'a cesse de faire entendre parler de lui ces dernières années.
Le collectif «l'oeil artistique» ne s'est pas trompé en l'invitant mercredi soir dernier pour clôturer son événement en parallèle de l'expo «Vision individuelle, vision collective» qu'a abritée l'entreprise de communication PI Relations. C'est dans une ambiance hautement en couleur et en convivialité qu'a pris fin cette manifestation avec d'abord une conférence d'El Moustache qui présentera son travail en faisant un tour d'horizon de son début jusqu'au aujourd'hui, où il est le détenteur d'une superbe marque de vêtement de streetwear, appelé Zen9awear ou RDK en référence à «akhdem ardek!».Talentueux graphiste, le travail, d'El Moustache consiste à détourner les images publicitaires, notamment qu'on connait par des icônes qui appartiennent à notre patrimoine. Il joue sur les modèles de représentations qu'il réhabilite à sa guise, par un langage street qu'il mêle à une certaine ichnographie mondiale, insufflant jeunesse et modernité à certaines icônes qui rappellent notre passé culturel. Aussi, on peut citer la femme au «hayek» par exemple qui peut se transformer en une femme branchée, en la transposant sur un skateboad...El Moustache a déjà exposé son travail des plus décalés dans des galeries, créant ainsi la surprise.
L'artiste crée aussi des héros, les «super-moustaches» qui se battent contre certains phénomènes sociopolitiques qui font souvent la Une des journaux tels « la main étrangère» ou encore «Atakachof».

Le street art par les icônes algériennes
C'est avec humour et beaucoup d'intelligence qu'il parvient à passer des messages, tous en couleurs, comme une lettre à la poste. Autodidacte qu'il est, El Moustache se plait à s'essayer à tout, y compris au recyclage lorsqu'il se met à fabriquer un tapis à Timimoune par exemple sur la base de bouchons, ou encore une maison en cartons.. Le street art est son dada. Athmane Ariouet est son icône de prédilection, mais pas que. El Moustache rend souvent hommage à de nombreux artistes algériens via des illustrations des plus surprenantes. Ainsi, il n'est pas étonnant de voir un Hasni, Tahar Djaout, Abdelkader Alloula, voire même Boudiaf trônant dans un cadre coloré des plus décalés...El Moustache se plait à jouer avec les codes, les casser pour les réintroduire dans un schéma nouveau consacré à notre propre culture. Il dit avoir compris le pouvoir de l'image et de son influence, quand il a vu l'influenceur Rifka rassembler des milliers de jeunes gens au niveau de Riad El Feth. En 2020, Feriel Gasmi Issiakhem, architecte d'intérieur et Global Designer lui propose de prendre part à la première édition de la biennale du design algéro-française. Le thème de la biennale était «réinviter la ville par le design». C'est ainsi que l'idée de créer un projet lié au vêtement a germé dans l'esprit d'El Moustache. «J'ai pensé travailler sur le citoyen et le vêtement, c'est-à-dire comment concevoir un design de vêtement qui collerait avec les codes d'Alger, de la ville. c'est là, où j'ai créé ce style qui s'appelle le Zen9awear, du streetwear en utilisant, notamment le survet, les basquets, pantalon para, le jean le sweatshirt etc. J''ai décidé de les mixer avec des silhouettes nord-africaines, notamment algérienne comme la «kechabiya», «le seroual»...Il s'agissait pour moi de les intégrer dans le streetwear.

L'aventure RDK ou la «kechabiya» dans tous ses états
C'est là où l'aventure a commencé. Un style qui rappelle la «kechabiya» et j'ai travaillé sur des modèles en inventant par exemple le kamis turbo, la djellaba en cuir....toujours, en suivant les codes du streetwear moderne.» Et de préciser avec ironie: « Dans le design de vêtement, je suis rentré par la fenêtre, pas selon le parcours traditionnel. Apres la biennale du design, j'ai été contacté par Oran Fashion show. Les gens ne faisaient pas encore bien le lien avec la «kechabiya». Moi, je voulais établir un ancrage avec la «kechabiya». Il fallait donc que j'ouvre mon show avec une «kechabiya» authentique. Et celui qui symbolise cette tenue est le paysan qui travaille avec les moutons et la terre à Djelfa notamment. J'ai donc fait ramener un mouton, d'où le slogan «Akhdem ardk». Et de renchérir: «Apres le show,
j'ai lancé la marque».Et de préciser: «C'est bien de faire de l'art, mais il faut que le côté business suive. Comme j'ai une casquette artistique, quand les entreprises m'invitent, je me retrouve souvent à parler avec le boss directement, je rentre grâce à ma casquette artistique qui m'a énormément aidé par rapport à mes amis freelancer qui sont très talentueux. J'ai décidé donc de me lancer dans l'entrepreneuriat. J'ai lancé ma marque de vêtement, « Ardek» le 22/02/2222, car il y a du vide de ce côté-la. Il n' y a pas de marque algérienne forte. C'est du prêt-à-porter avec des silhouettes algériennes, adaptées à notre époque comme le kawai militaire, mais léger, un autre en version jean... Ces derniers ont bien marché... et j'ai lancé ma collection « zlabiya» durant le Ramadhan. Il s'agissait de nouvelles silhouettes adaptées au streetwear, ce que portent les jeunes.»..Prenant la parole à la fin de cette rencontre, Karim Sergoua, le mentor de l'exposition, artiste designer et professeur d'arts plastiques, dira en prenant comme exemple El Moustache: «Quand on veut faire les choses et quand on a un peu de volonté, on peut faire des choses... ».
Notons que la soirée se terminera tout en beauté et mélodie avec l'artiste Karim Aounallah qui excelle dans le chant du répertoire de Brassens.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours