{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Mauvaise tenue à l’audience

Et les flics ont cherché avec leurs moyens de bord, à neutraliser, en un minimum de temps, les deux jeunes malfaiteurs et les remettre à la justice.

Les deux malfaiteurs seront bons pour une saine application de l'article 354 (loi n° 06-23 du 20 décembre 2006) qui dispose que: sont punis d'un emprisonnement de cinq (5) à dix (10) ans et d'une amende de 500.000 à 1.000.000 de DA les individus coupables de vol...».
Le jour du procès, les inculpés de vol, baissent la tête, en constatant la présence de leurs parents. Il n'est pas évident qu'ils peuvent s'en tirer puisqu'ils ont commis le cambriolage, la nuit, en escaladant la façade de l'habitation, avec des outils lourds et deux effractions!
La note serait vraiment salée, en cas de condamnation! Au moment où la juge interrogeait les inculpés, Souad, la victime, s'amusait à répéter les réponses des présumés -voleurs, ce qui perturbait intempestivement les débats! «Madame la présidente, je m'excuse de ma mauvaise tenue à l'audience, mais mes deux voisins savaient que j'habitais seule, sans protection, et surtout tout le voisinage peut témoigner de ma réserve avec n'importe qui! Au lieu d'avoir l'oeil sur moi, ils se sont introduits frauduleusement, chez moi, sans rien trouver d'important ou de valeur! Je remercie Allah qui m'a protégée en veillant sur moi, car j'ai passé la nuit du mardi chez ma tante qui souffrait un peu ce soir-là!», a marmonné Souad, qui a laissé deux larmes de désespoir couler sur ses joues creuses! Une victime, c'est connu et reconnu, a un statut privilégié. La victime d'aujourd'hui, a un statut particulier. Elle est d'abord sous la protection du tribunal. On s'adresse à elle, pas sur le même ton que celui usité face à un inculpé ou un prévenu, lorsque ce n'est pas un accusé! Souad O. une victime de vol a poussé l'audace jusqu'à répéter mot à mot, les déclarations de l'inculpé Daoud H. qui n'a pu continuer, ainsi son récit, parasité par les intempestives interventions de la turbulente victime! Elle ne connaissait pas les us et coutumes des juridictions: la magistrate prend ses responsabilités: «Vous voilà, prévenue! Ici, on ne parle qu'avec l'autorisation du seul tribunal. Il s'agit de gagner du temps et non d'entendre des sornettes et d'y répondre!», tonne la juge qui reprend: «Dites donc un peu là, victime! Vous voulez prendre ma place? Ce n'est pas à vous de diriger les débats! Gardez donc votre statut de victime, c'est bon pour vous et c'est même plus rassurant pour tout le monde»! marmonne la juge, les sourcils en accents circonflexes, signe d'une ire passagère et plutôt jalouse de sa position de gardienne de la police de l'audience. Déjà enfoncée dans son tailleur gris-souris enveloppant sa petite taille, la victime entre dans ses petits souliers, pour se taire jusqu'à la fin de l'audience. Une victime qui perd son sang - froid, passe, mais une victime qui l'«ouvre» un peu trop, et publiquement, dans une salle d'audience d'une juridiction se trouvant sur le territoire d'une cour de justice, censée être un modèle exemplaire, en matière de justice rendue, svp, durant un bon moment, n'est pas du goût de la détentrice de la police de l'audience. Ce jour, celle qui détient, au nom de la loi, la police de l'audience, n'est pas n'importe qui! C'est une magistrate qui a été major de sa promo, et sur qui repose le prestige de la chancellerie qui l'a nommée, il y a un peu plus de 3 ans, déjà! Alors, excédée par l'insupportable et incompréhensible comportement de la victime, la juge articule lentement en sa direction: «Le tribunal s'aperçoit nettement que vous n'êtes pas dans une forme, susceptible d'être entendue! Je vous informe que les débats sont reportés à une date ultérieure, une date où vous serez en mesure de pouvoir écouter les autres et où vous serez en mesure de répondre juste ce qu'il faut, i.e. Juste de quoi répondre seulement et exclusivement, aux questions posées! Disons le lundi 6 septembre prochain. Ça vous va, madame?» La femme fit «oui», de la tête, des cils et du port droit, comme pour signifier à la présidente qu'elle venait de recevoir un véritable coup de massue pour avoir perturbé, durant cinq bonnes minutes, les débats!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours