{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Une distinction post-mortem pour Assia Harbi

Une distinction a été remise, hier, au Caire (Egypte), à la défunte chercheuse algérienne, docteur Assia Harbi, lors de la 7e Conférence arabe d'astronomie et de géophysique organisée par l'Institut national de recherche en astronomie et géophysique de Helwan (Caire).Diplômée de l'université de Bab Ezzouar en 1990, professeure Assia Harbi était une chercheuse au Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (Craag) et coordinatrice au réseau de coopération dans le domaine des séismes dans la région d'Afrique du Nord, avant de décéder, en juin dernier, des suites d'une longue maladie. La défunte, qui compte plusieurs recherches à son actif, au niveau national et international, et a reçu plusieurs prix, avait contribué à la formation de jeunes chercheurs à l'intérieur du pays comme à l'étranger, à travers son poste, en tant que coordinatrice dans le domaine des séismes dans la région d'Afrique du Nord. Le Prix a été remis au représentant de l'ambassade d'Algérie au Caire au nom de la famille de la défunte.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours