{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les investisseurs asphyxiés par la bureaucratie

Étouffante à toutes les étapes de la vie des entreprises, l'administration publique est devenue au fil du temps, un obstacle majeur à l'émergence de l'entrepreneuriat en Algérie. «En dépit du rôle important effectué par le secteur privé dans l'économie nationale, il a été recensé plus de 200 entreprises économiques privées, à travers le territoire, dont les travaux ont été parachevés, mais pas encore exploités pour des raisons administratives», a révélé, depuis Guelma, le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar, ajoutant «il est temps de régler ces problèmes au niveau local en coordination avec les walis ou par la coordination interministérielle». À cet égard, il a révélé l'installation en cours d'une commission nationale, chargée de résoudre les problèmes administratifs ayant entravé l'entrée en ser-vice des investissements réalisés. Une commission de plus? Tous les gouvernements sans exception ont produit des règlements pour au minimum l'atténuer, mais aucun n'est parvenu a venir à bout de ce fléau qui gangrène le monde
des affaires et hypothèque le développement économique et social du pays.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours