{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L'OMS s'inquiète des conséquences de l'Aïd

Après un déclin du nombre de cas et de décès durant huit semaines, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'inquiète dans un communiqué de l'augmentation significative des cas de Covid-19 dans plusieurs pays du Maghreb (Libye et Tunisie), et du Moyen-Orient (Iran, Iraq). Elle prévient que la courbe devrait également progresser dans les prochaines semaines au Liban et au Maroc, où l'état d'urgence a été prolongé jusqu'au 10 août face aux variants Alpha et Delta. Le cas de la Tunisie, où le variant Delta se répand, est particulièrement préoccupant. La Tunisie recense 8000 à 9500 nouvelles contaminations par jour et a le plus haut taux de mortalité de toute la région de la Méditerranée orientale, mais aussi d'Afrique. Aussi, la vigilance devrait être de mise dans l'optique de l'Aïd al Adha qui devrait accroître réunions familiales et célébrations dans la région, à partir du 19 juillet. Or, à la faveur de ces rencontres, la recrudescence des cas pourrait avoir des conséquences catastrophiques, alerte encore le communiqué.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours