{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

40.000 couples attendent d’être mariés

Les dégâts collatéraux de la pandémie sont nombreux et touchent également les couples. Selon le confrère arabophone Echourouk, «Près de 4 000 affaires de mariage devant les tribunaux à attendre une reconnaissance légale.». Les raisons de ce blocage sont dues au fait que les autorités ont gelé l'enregistrement des actes de mariage au niveau des mairies. À travers cette décision, les autorités pensent éviter les fêtes de mariage qui sont des rendez-vous très propices pour la transmission du virus de Covid-19. Le but premier est donc strictement sanitaire, puisqu'il vise à casser la chaîne de transmission du virus. Cela n'a pas empêché les couples algériens de se marier. Ils ont fait alors recours au mariage «orfi», ou par «fatiha», une pratique qui a explosé, ces deux dernières années. Mais qu'en est-il des enfants nés de ces mariages non inscrits auprès de l'état-civil?». Ils peuvent atteindre les 45 000 en Algérie», suppose le quotidien Echourouk.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours