{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Karim Younès répond aux critiques

Le panel de dialogue national met les choses au clair : il ne parle pas au nom du peuple ! En effet, le coordinateur de cette Instance de dialogue et de médiation a répondu ce matin aux critiques qui ont suivi l’installation du « comité des sages ». « Nous ne sommes pas les porte-paroles ni du peuple algérien ni du mouvement révolutionnaire actuellement en cours », a-t-il soutenu.« Nous sommes seulement un groupe d’hommes et de femmes qui s’interposent en tant qu’interface entre l’autorité du pays et les masses algériennes », a-t-il insisté non sans mettre en avant les dangers qui guettent le pays. « Si on ne trouve pas de solution, le pays peut aller vers des lendemains qui nous font craindre le pire », a-t-il assuré.

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours