{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

JSK – MCO renvoyé à une date ultérieure

Un report bénéfique pour Velud

La FAF a annoncé que toutes les compétitions et manifestations footballistiques sont reportées du lundi 9 décembre à 00h jusqu’au 15 du même mois à 06h, et ce conformément à un arrêté du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Le match de la 13e journée que devait disputer la JS Kabylie, hier, à huis clos face au MC Oran, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, a été reporté à une date ultérieure. La FAF a annoncé que toutes les compétitions et manifestations footballistiques sont reportées du lundi 9 décembre à 00h jusqu’au 15 du même mois à 06h, et ce conformément à un arrêté du ministère de la Jeunesse et des Sports. Un report, qui, le moins que l’on puisse dire, tombe à pic pour les gars de la JSK. L’équipe va profiter de cette trêve forcée pour mieux préparer ses prochaines sorties, notamment celle face au Raja de Casablanca en Champions League. Ce report permet aux joueurs de marquer une pause à mettre à profit dans l’optique de cette confrontation internationale face à des Marocains au moral boosté après leur victoire à l’extérieur face à l’AS Vita Club du la République démocratique du Congo (1-0). Les Canaris entament déjà les préparations pour cette joute prévue le 27 du mois courant avec un moral mi-figue mi-raisin. La dernière rencontre de cette compétition a été mauvaise pour le moral des troupes après une défaite que les joueurs n’ont pas consommée face au tenant du titre, l’ES Tunis (0-1). En effet, tout le monde est unanime à dire que cette rencontre aurait pu se terminer par un résultat meilleur. Le but marqué par les Tunisiens sur penalty est, dit-on, venu suite à une sentence sifflée « injustement » par l’arbitre de la rencontre. Cet intervalle permet aux joueurs de souffler et de reprendre des forces afin d’entamer des entraînements intensifs à Tizi Ouzou. Ce vide en compétitions permet également à l’équipe de récupérer les joueurs blessés à l’instar du maître à jouer, Addadi, ainsi que Belgherbi et Oukaci. L’intervalle sera également mis à profit par la direction pour chercher des éléments à même de renforcer les compartiments défectueux. En fait, s’il y a une remarque à faire c’est bien la tendance des entraîneurs français de la JSK à remettre en cause les capacités des joueurs à chaque passage à vide. Tout comme Dumas le partant, l’actuel coach, Velud, ne cesse de réclamer des joueurs à chaque défaite. Pour ce dernier, les faux-pas sont dus à l’incapacité des joueurs à produire un jeu suffisant pour arracher de bons résultats. Cette tendance à justifier les défaites en incombant la responsabilité aux joueurs est accueillie, en face, par la facilité de Cherif Mellal à satisfaire les caprices de ces coachs, qui n’ont pas encore montré leur mérite. Dans des circonstances normales, l’entraîneur est censé mettre sur pied un plan de jeu pour arracher de bons résultats. Ce qui ne semble pas être le cas de Velud qui n’a pas apporté de l’amélioration depuis sa venue. Face à cette incapacité, ce dernier suit exactement le même cheminement que son prédécesseur. Après chaque défaite, au lieu de faire de l’autocritique, il justifie le mauvais résultat par l’incapacité des joueurs et la nécessité de recruter d’autres plus performants. Ce dernier se distingue également par l’écrasement des joueurs, à l’instar du jeune Renaï, qu’il veut libérer alors qu’il ne lui a jamais donné la chance de jouer et montrer ses capacités. Toujours au chapitre des entraîneurs, il convient de noter que la JSK ne tardera pas à se faire coller l’étiquette d’un club infréquentable à cause du sort qui est réservé aux joueurs talentueux. Le cas de Salhi est à ce titre édifiant. Ce dernier, très compétitif et d’un talent indéniable, subit un véritable harcèlement pour le mettre de côté. L’affaire Salhi ressemble à tout point de vue à une tentative de briser un grand gardien recruté à coups de milliards. Avec son départ, la JSK trouvera tout le mal du monde à recruter de bons joueurs avec une image de briseurs de talents. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours