{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

450 places vendues en l’espace de deux heures

Un pont aérien Alger–Suez pour les supporters algériens

A 35.000 DA, la formule retenue comprend le transport par avion charter, le transfert par bus vers le stade ainsi que le ticket d’accès à la rencontre.

En l’espace de deux heures seulement, les 450 places mises en vente par les autorités algériennes pour le déplacement à Suez (Egypte), à l’occasion du match des quarts de finale de la CAN-2019 entre la sélection algérienne et son homologue ivoirienne ont été entièrement vendues. Dès 7h du matin, des supporters algériens étaient déjà sur place devant les différentes agences de Touring Voyages Algérie (TVA). Deux heures plus tard, il ne restait plus aucune place à réserver. Selon les organisateurs, deux avions ont été réquisitionnés pour assurer le transport de ces 450 supporters. « Ils embarqueront jeudi à 2h00 du matin et devraient atterrir vers 6h00 à l’aéroport international du Caire. A partir de là, des bus récents et confortables seront mis à leur disposition pour rallier la ville de Suez », a indiqué le premier responsable de TVA, le directeur Tahar Sahri. Le même responsable précise que « le retour en Algérie se fera après le match, vers 00h00 », expliquant au passage que « TVA s’occupera des formalités administratives relatives à l’obtention du visa d’entrée en Egypte et collaborera avec la Fédération algérienne de football (FAF) pour ce qui est de la billetterie ». A 35 000DA, la formule retenue comprend le transport par avion charter, le transfert par bus vers le stade ainsi que le ticket d’accès à la rencontre. Sahri fait savoir que le nombre de places, qui est de 450, ne sera pas revu à la hausse et que le voyage ne concernera qu’un seul match, celui de demain.
« Dans le cas d’une qualification de notre sélection pour le dernier carré, ce que nous espérons tous, d’autres opérations de ce type seront organisées », dit-il. Selon le premier responsable du service des sports en Algérie, le MJS Raouf Bernaoui, ce prix est «largement abordable» et rendu possible « grâce au concours des pouvoirs publics et de certains sponsors ». Les autorités algériennes, par le biais du ministère de la Jeunesse et des Sports et celui du Tourisme, ont décidé de mettre en place ce pont aérien dans l’optique d’assurer un meilleur soutien à la sélection nationale, déjà encouragée par un nombre important de supporters en terre égyptienne.
L’ambassadeur d’Algérie en Egypte, Nadir Larbaoui, a rencontré lundi le gouverneur de la ville de Suez, Abdelmadjid Sakr, pour aborder les préparatifs relatifs à ce match et à l’accueil de la délégation algérienne et de ses supporters. Ce n’est pas la première fois que les autorités algériennes mettent en place ce pont aérien pour soutenir la sélection nationale.
L’on se rappelle de l’an 2009 et ce pont aérien vers la ville soudanaise de Omdurman, lors du match barrage pour le Mondial-2010 entre les Verts et les Pharaons d’Egypte, remporté, alors, par les Algériens par la plus petite des marges sur un but de Antar Yahia.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours