{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Dernier tour des éliminatoires du CHAN-2020 / Algérie–Maroc, ce soir à 20h45 à Blida

Test grandeur nature

Le driver des Verts, Ludovic Batelli, a affirmé que son équipe «va se mettre dans la peau du petit» face au «favori» marocain. «Cependant, nous allons nous donner au maximum pour arracher la qualification», a-t-il promis.

Aujourd’hui à 20h45, l’Equipe nationale algérienne de football, réservée aux joueurs locaux, recevra son homologue marocaine dans un derby maghrébin qui promet. Ce rendez-vous, programmé au stade Mustapha-Tchaker de Blida, et comptant pour le match aller du dernier tour de qualification au CHAN-2020, se présente dans des conditions un peu particulières pour les Algériens. Ceci, étant donné qu’il intervient deux mois après la consécration de l’Equipe A en coupe d’Afrique des nations, en Egypte pour la deuxième fois de son histoire, ce qui fait, que les coéquipiers de Amir Sayoud se voient dans l’obligation de sortir le grand jeu pour rester dans la même dynamique. Mais la mission ne sera pas aisée, face au tenant du titre et qui plus est, faut-il le reconnaître, mieux préparé sur tous les plans. Le sélectionneur marocain, Houcine Ammouta, dispose d’une équipe bien prête pour ce rendez-vous après avoir disputé plusieurs matchs amicaux. En face, les Algériens se sont contentés de stages de préparation et matchs d’application, et c’est là où risque d’avoirlieu la grande différence dans cette double confrontation. Mais ce qui pourrait être favorable au sélectionneur français des Algériens, Ludovic Batelli, c’est que ses joueurs ont, outre le fait de se qualifier au CHAN, un autre objectif, qui est de taper dans l’œil du sélectionneur de l’EN A, Djamel Belmadi, et figurer dans ses plans en prévision des prochaines échéances. D’autant plus que ce dernier garde un œil attentif sur cette équipe, qu’il allait diriger dans un premier temps, avant de la laisser à Batelli, aussi directeur des Equipes nationales et sélectionneur de l’EN des U23, en mettant à sa disposition l’ensemble de son staff technique. Cette double confrontation est aussi impor tante pour l’avenir du technicien français, au centre d’une grande polémique depuis quelques jours. Soit, plus précisément, depuis l’élimination de l’EN olympique des éliminatoires de la CAN-2019 de la catégorie, et de surcroît, pour le tournoi des jeux olympiques de Tokyo 2020. Des sources proches au sein de la Fédération affirment que Batelli pourrait se voir retirer, dans les jours à venir, les commandes des deux Equipes nationales (U23 et A’) pour ne garder que son poste de DEN. En prévision du match d’aujourd’hui, le staff technique a fait appel à 24 joueurs issus de la Ligue 1, avant que deux changements n’aient lieu. Il y a eu le renfort du gardien de but du Paradou AC, Moussaoui, ainsi que le milieu de terrain de l’USM Alger Koudri, en remplacement, respectivement, de Bouhalfaya et Rebaï, blessés. Un bon renfort pour les Verts d’autant plus qu’il s’agit de deux éléments d’expérience, ayant déjà été sélectionnés en EN A et pris part à des rencontres par le passé. Jeudi en fin d’après-midi, Batelli a affirmé que son équipe « va se mettre dans la peau du petit » face au « favori » marocain. « cependadant, nous allons nous donner au maximum pour arracher la qualification », a-t-il promis. Voulant dégager la pression sur ses protégés, le coach des Verts refuse de faire un « copier-coller » entre les joueurs de l’EN A, champions d’Afrique, et les locaux, estimant qu’il s’agit « de profils de joueurs différents ». « Chez les A, les joueurs jouent à l’étranger et ils ont acquis une autre expérience, ont une autre culture de jeu et une autre façon de jouer », explique Batteli, ajoutant que « Belmadi a fait un assemblage extraordinaire de tous ces joueurs pour faire une très belle équipe ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours