{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Engagé avec l’AS Monaco à titre de prêt

Slimani refuse de s’enterrer

Le prêt du joueur algérien de 31 ans, sous contrat avec Leicester City jusqu’en juin 2021, est assorti d’une option d’achat, alors que les détails financiers n’ont pas été dévoilés.

Un temps en discussion avec le club qatari d’Al Gharafa, l’attaquant algérien, Islam Slimani, a fini par trouver «un bon point de chute». Il s’est engagé à titre de prêt avec l’AS Monaco, pensionnaire de Ligue 1 française. Le prêt du joueur algérien de 31 ans, sous contrat avec Leicester City jusqu’en juin 2021, est assorti d’une option d’achat, alors que les détails financiers n’ont pas été dévoilés. A Monaco, Slimani retrouvera un entraîneur qu’il connaît assez bien, à savoir Leonardo Jardim sous les ordres duquel il s’était révélé lors de la saison 2013-2014 au Sporting CP. Selon le coach, qui a insisté pour son recrutement, Slimani possède un profil similaire à l’Argentin Guido Carrillo, qui avait quitté Monaco en janvier 2018 pour Southampton. Une arrivée qui tombe à point nommé d’autant plus que les Monégasques pourraient enregistrer le départ de Radamel Falcao, annoncé avec instance à Fenerbahçe. Avant d’engager l’Algérien, une rumeur plus que séduisante circulait dans les travées du Louis II faisant part d’une éventuelle arrivée de Mauro Icardi, l’indésirable d’Antonio Conte à l’Inter Milan. Mais cette rumeur a très rapidement été tuée dans l’œuf. Sorti d’une saison difficile à Fenerbahçe, où il n’a inscrit qu’un petit but, Slimani a pu se consoler avec la victoire de l’Equipe nationale algérienne lors de la CAN-2019. Une compétition qu’il avait disputée avec le statut de remplaçant, avec à la clé un but lors du dernier match du premier tour face à la Tanzanie (3-0). Le meilleur buteur de l’EN en activité refuse, donc, de céder et aller s’enterrer dans un championnat des pays du Golfe. Il croit dur comme fer qu’il peut encore jouer dans le haut niveau, même si sa nouvelle équipe a mal débuté la saison en occupant la place de lanterne rouge du championnat français, avec deux défaites en autant de rencontres. Cet été, et après le sacre continental des Verts en Egypte, plusieurs joueurs ont décidé d’opter pour des championnats des pays du Golfe, à l’image de Yacine Brahimi, Mehdi Tahrat, Adlène Guedioura et avant eux Sofiane Hanni. Une vision que ne partageait visiblement pas Slimani, qui veut, désormais, se relancer après une mauvaise expérience en Turquie. Une nouvelle page s’ouvre et la balle est dans le camp du natif de Aïn Bénian.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours