{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les actionnaires de la JSK lui ont demandé des excuses

Mellal dompte ses détracteurs

«Azlef Malek, avec grandeur d'âme, a présenté ses excuses au conseil d'administration. A l'issue de quoi, un programme d'action solidaire y sera tracé dans les prochains jours dans l'intérêt bien compris du club», a indiqué un communiqué de la direction de la JS Kabylie sur sa page officielle facebook.

Finalement, c'est Cherif Mellal qui a remporté «la bataille» qui l'a opposé durant plusieurs semaines à ses détracteurs, entre actionnaires de la SSPA/JSK et les membres du club sportif amateur (CSA), qui voulaient le destituer de son poste de président. Après une campagne menée tambour battant pour le pousser à démissionner, ces derniers ont fini par mettre les pieds à terre et aller lui demander des excuses.
Une réunion de réconciliation a, en effet, eu lieu au siège du club mardi soir. Selon un communiqué de la direction du club sur la page officielle Facebook, ont assisté à cette réunion le président Mellal, Benabderrahmane, Kana, Chioukh et Azlef. La veille, l'ancien président, Moh Cherif Hannachi, a, dans un communiqué, nié toute participation ni de loin ni de près, à un quelconque mouvement contre Mellal. Cette rencontre met, donc, un terme à une guerre déclarée entre les deux parties et vient remettre un peu de sérénité dans la maison JSK, qui en a vraiment besoin. Les supporters ont, dans leur grande majorité, bien accueilli ce rapprochement des positions, car, estiment-ils, le club a besoin de stabilité pour atteindre ses objectifs. Les Canaris, qui pointent à la deuxième place au classement général en championnat, se donnent comme but de jouer le titre. Objectif pour lequel, les journées qui restent du calendrier sont d'une grande importance.
La sérénité au sein de la maison est plus qu'indispensable. Par ailleurs, parallèlement à ce cessez-le-feu en vigueur, du moins jusqu'à la fin de la saison, le staff technique commence à récupérer les nouvelles recrues qui n'ont pas encore foulé la pelouse. A l'exception du jeune Boulahia, qui a su tirer son épingle du jeu, le Libyen Tubal et le Tunisien Darradji peinent à retrouver leur meilleur niveau.
Pour le coach Zelfani, ces deux derniers sauront apporter, très prochainement, le plus escompté.
Tubal peut prendre sa place dès lundi prochain face au Paradou AC, alors que Darradji souffre d'une légère blessure, mais sans incidence selon l'entraîneur. C'est donc une autre bonne nouvelle pour une équipe qui a longtemps souffert d'instabilité dans la direction comme sur son échiquier. Seule fausse note à la maison JSK, le diplôme de l'entraîneur Zelfani. Ce dernier, ne disposant pas d'un diplôme CAF A, ne pourra pas coacher ses joueurs à partir du banc de touche. Selon nos sources, Mellal aurait contacté le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, afin d'obtenir une dérogation, mais la suite de ces contacts n'a pas encore été révélée. en l'état actuel des choses, Zelfani ne pourra prendre part qu'aux séances d'entraînement. Selon des supporters, la direction du club a commis l'erreur de ne pas vérifier ce point avant de recruter l'entraîneur franco-tunisien.
Enfin, notons que les deux prochaines journées seront favorables aux Canaris qui vont accueillir deux fois de suite sur leur terrain à Tizi Ouzou, le PAC et l'ASO Chlef.
Une aubaine pour remonter dans le classement et réduire l'écart qui les sépare du leader, le CR Belouizdad. la JSK pointe, pour rappel, à la deuxième place en attendant le match de retard du MCA face au PAC remis à une date ultérieure.
Une chose est, cependant, certaine, les Canaris vont se donner à fond pour arracher le titre ou éventuellement une place qualificative à une compétition internationale la saison prochaine.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours