{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

ATP de Cincinnati

Medvedev s’offre son premier Masters 1000

Le Russe Daniil Medvedev a remporté son grand titre, dimanche, en s’imposant en finale du tournoi de Cincinnati devant le Belge David Goffin.

«C’est difficile de trouver les mots. Cela récompense tout le travail que j’ai effectué. Je ne pouvais pas perdre trois finales d’affilée.» Dimanche soir, après avoir remporté le premier grand titre de sa jeune carrière lors d’un Masters 1000, Daniil Medvedev avait du mal à cacher son émotion.
A 23 ans, il venait de dominer en deux manches (7-6, 6-4) et moins de deux heures de jeu le Belge David Goffin, qui lui aussi ambitionnait de remporter son premier Masters 1000.
Le Russe succède au palmarès au numéro un mondial serbe Novak Djokovic, qu’il avait magnifiquement battu en demi-finales (3-6, 6-3, 6-3). Medvedev, après deux défaites en finale à Washington (battu par Nick Kyrgios) et de Montréal (battu par Rafael Nadal), a grimpé hier à la cinquième place mondiale, le meilleur classement de sa carrière. «J’ai commencé à avoir des crampes à 5-3, c’est la première fois que j’ai des crampes en trois semaines, confiait-il ensuite. Mais il n’a pas réussi à renvoyer quatre de mes services, c’était incroyable.» Et le Russe de revenir sur sa volonté de ne pas s’incliner une nouvelle fois en finale : «Je dois dire que même si je n’avais pas fini avec le trophée, ces semaines ont été incroyables et les meilleures de ma vie. Mais bien sûr, je pense qu’avec le trophée c’est mieux. Surtout si j’avais perdu trois finales de suite. Je n’aurais pas douté de moi-même mais j’aurais commencé à me demander : «Comment est-ce possible, trois finales, toutes perdues ?» Que dois-je faire différemment en finale ?»
En s’imposant, Medvedev s’est ôté tout risque de mal de crâne. Outre Djokovic, pour arriver en finale, Medvedev a successivement battu le Britannique Kyle Edmund (6-2, 7-5), le Français Benoît Paire (7-6, 6-1), l’Allemand Jan-Lennard Struff (6-2, 6-1) et son compatriote Andrey Rublev (6-2, 6-3).
Il est le cinquième Russe à remporter un Masters 1000 après Marat Safin, Nikolay Davydenko, Andrei Chesnokov et Karen Kachanov.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours