{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Evoquant un plan à moyen et long terme pour l’Equipe nationale

Le sang neuf de Belmadi

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a une vision précise des choses. Il ne veut rien laisser au hasard afin de ne pas se faire surprendre. Il prépare, ainsi, un plan à court, moyen et long terme.

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, champion d'Afrique avec les Verts, pense régulièrement à améliorer le rendement de l'équipe en brassant large dans le choix des joueurs susceptibles d'intégrer son groupe en perspective de ses deux prochains objectifs, la CAN 2022, prévu au Cameroun, et le Mondial de la même année au Qatar. Et dans ce même ordre d'idées, Belmadi parle des joueurs qu'il compte convoquer en saisissant l'occasion de son dernier point de presse par vidéoconférence à partir de l'Autriche à la veille du match contre le Nigeria, qui se disputait dans la soirée d'hier.
Concernant les joueurs locaux, dont la présence en sélection algérienne est toujours de mise, Djamel Belmadi, soulignera, comme tout le monde le sait, leur manque de préparation adéquate, faute d'arrêt des compétitions. De ce fait, il attendra la reprise des entraînements et surtout des compétitions pour voir la possibilité d'en intégrer un ou plusieurs de ces joueurs. De plus, il est très important de noter, au passage, que Madjid Bougherra qui est chargé de cette sélection des locaux et qui se trouve sur place avec les verts pour les deux prochains matchs amicaux contre le Nigeria et le Mexique, sera l'«oeil» de Belmadi pour cette frange de joueurs algériens pouvant renforcer la sélection. D'ailleurs, il avait invité le gardien du CR Belouizdad, Merbah Gaya, pour ce stage, avant de l'annuler après l'arrivée de Azzedine Doukha, qui a réglé son problème de visa. Ceci dit, Belmadi n'a pas omis d'évoquer certains joueurs absents pour diverses raisons du stage des Verts durant cette date FIFA du mois d'octobre et leur importance dans l'effectif des Verts. Bien évidemment, il y a aussi bien des cadres, champions d'Afrique sous sa coupe que d'autres jeunes à encourager sans oublier les expatriés. Belmadi n'a pas tari d'éloges sur le défenseur Benlamri en montrant toute sa satisfaction de son engagement au sein de l'équipe française de Ligue 1, l'Olympique de Lyon.
Dans ce même secteur de la défense, Belmadi se déclare très triste compte tenu de sa blessure: «Le pauvre, on est assez inquiet, on peut juste communiquer, être à son service dans le cas où il aurait besoin de quelque chose, ou lui donner des conseils. Il a des difficultés psychologiques, surtout quand ce sont des blessures récurrentes comme son cas.
On lui souhaite un prompt rétablissement». Le coach des Verts a également regretté les absences des attaquants Islam Slimani et Youcef Belaili qui ont connu ces dernières semaines des problèmes pour retrouver un nouveau club. «Slimani avait bien l'opportunité de jouer dans les pays du Golfe en ayant plusieurs propositions, mais il a voulu choisir de rester en Europe. C'est quelque chose qui me plaît», se réjouit Belmadi. Concernant Belaïli, le coach des Verts critique indirectement son père qui est en même temps son manager en déclarant que «certains sont mal conseillés...». «Je ne suis pas manager, moi quand on me demande mon avis, je suis là», poursuit Belmadi en indiquant aussi: «Je lui ai dit ce que j'avais à dire et il sait ce que je pense, on lui souhaite une solution où il pourra se retrouver dans sa carrière, il ne faut pas être égoïste.» Quant à Benrahma, le sélectionneur des Fennecs indique simplement qu'«il doit jouer en Premier League». Belmadi a également évoqué Karim Aribi qui a réussi à décrocher un contrat en France, plus précisément Nîmes olympique. Il a parlé de Loucif (Angers), estimant qu'il a un potentiel pour jouer en Equipe nationale. Il a aussi parlé brièvement de Zedadka (Clermont) qu'il suit, selon ses dires, depuis longtemps en déclarant à son sujet:
«Zedadka, avec qui j'ai déjà parlé.
Il est sur la trajectoire d'Attal». Par conséquent, le coach des Verts n'a pas raté l'occasion pour lancer un message à quelques joueurs d'origine algérienne pour qu'ils puissent se prononcer sur leur envie de jouer pour les Verts ou pas. Il a cité donc Gouiri, Ait Nouri et Chekri, en indiquant qu'«Il faut que ces joueurs aillent changer d'abord leur nationalité sportive».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours