{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coup d’envoi de la nouvelle saison 2020-2021

La succession du CRB est ouverte

Le coup d'envoi de la nouvelle saison 2020/2021 de la Ligue 1 sera donné demain, avec quatre matchs au menu, mais elle est caractérisée par plusieurs «nouveautés», dont la plus importante est l'obligation de faire avec le coronavirus. A ce propos, justement, la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue de football professionnel (LFP) ont mis en place un protocole sanitaire, basé sur les directives du comité national du suivi de cette pandémie, ainsi que sur les protocoles sanitaires adoptés par la FIFA et la CAF. Ceci pour éviter toute possibilité de propagation de ce virus mortel dans le milieu du football, qui a déjà enregistré plusieurs cas positifs aussi bien chez les joueurs, que les différents staffs et des responsables de la gestion. D'ailleurs, le président en fin de mandat de la LFP, Abdelkrim Medouar, a bien indiqué à l'APS qu'«après huit mois de repos forcé, la compétition va enfin débuter, mais elle ne sera pas comme les précédentes». «La conjoncture liée au Covid-19 a fait qu'un protocole sanitaire soit mis en place, dont la stricte application conduira à la réussite du championnat. Je sais que ce ne sera pas facile. J'appelle l'ensemble des acteurs du football, y compris la presse sportive, à l'union sacrée pour réussir cet exercice qui va se jouer dans des conditions exceptionnelles», a-t-il ajouté. Ceci d'une part. D'autre part, une autre particularité est à signaler pour cette nouvelle saison et elle concerne le nombre des clubs qui y participeront, ainsi que le nouveau système de la compétition adopté par des présidents des clubs. Du nouveau système pyramidal institué par la FAF, il y a lieu de noter l'élévation du nombre des clubs aussi bien en Ligue 1 professionnel qu'en Ligue 2 dite «amateur» avec des clubs pros! En Ligue 1, qui débutera demain, on a décidé que 20 clubs seront en lice. Et là, la FAF avait consulté les responsables des clubs par écrit pour proposer le système qui convient et la majorité des clubs ont décidé d'un système de 38 matchs en aller et retour. Par la suite, quatre clubs ont demandé à la FAF de revoir le système pour réduire le nombre de matchs et éviter des dépenses supplémentaires. Mais, l'instance fédérale a refusé arguant cela par le fait que ce n'est pas la majorité des clubs qui a fait cette demande. Quant à la problématique des dépenses pour assurer les tests PCR préconisés durant la compétition, la LFP a pris en charge ces frais pour alléger la balance financière des clubs. Quant à la compétition en elle-même, il y a lieu de noter d'abord qu'à la veille du début de cette nouvelle saison, l'USM Alger a limogé son coach pour avoir enfreint le protocole officiel de la remise des médailles de la supercoupe que les Rouge et Noir ont perdue face au CRB (1-2). Ensuite, il y a lieu de noter que théoriquement, le CR Belouizdad, champion d'Algérie en titre, est le favori en puissance pour sa propre succession, estiment les observateurs, eu égard notamment à la stabilité qu'il a connue sur tous les plans, ainsi qu'aux moyens investis par le Groupe Madar-Holding, actionnaire majoritaire du club. De son côté, le MC Alger, vice-champion d'Algérie, abordera cette saison avec l'intention de glaner le titre, à l'occasion du centième anniversaire de sa création, coïncidant avec 2021. Idem pour l'ES Sétif, 3e au classement de la saison dernière, qui a réussi à préserver l'ossature de son effectif. D'autres clubs sont pressentis également pour disputer le leadership, comme le CS Constantine, l'USM Alger, la JS Kabylie, la JS Saoura, le MC Oran et à un degré moindre le NA Hussein Dey, voudront jouer les trouble-fêtes et tenter d'aller bousculer les cadors. La compétition s'annonce donc des plus disputées devant la volonté des différents responsables à réaliser leurs ambitions.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours