{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après la contestation par la JSS de sa signature au CRB

La famille de Benyoub réagit

La signature du jeune défenseur de la JSS, Zouhir Benyoub, avec le CRB, fait encore couler encre et salive.

Dans notre édition d'hier, nous faisions état de la contestation, par la direction de la JS Saoura, de la signature de son défenseur Zouhir Benyoub (18 ans) d'un contrat d'une durée de 4 ans avec le CR Belouizdad. Les Sudistes, qui ont adressé une correspondances à leurs homologues de la capitale, affirment que Benyoub est sous contrat avec eux «du 20/01/2020 au 20/01/2023». Au moment où chaque partie (le CRB et la JSS) affirme être en règle, c'est la famille du joueur qui réagit, en prenant attache avec notre rédaction pour mettre les choses au clair. «Le 20 janvier 2020, soit à la date du présumé contrat mentionnée dans la correspondance de la JSS, Zouhir n'avait pas encore 18 ans (17 ans et 11 mois, Ndlr).
Etant encore mineur, il fallait qu'il soit représenté par son père, qui signera, le cas échéant, à sa place. Or, ce dernier dément avoir signé un quelconque document du genre», nous rapporte la famille Benyoub. Dans une déclaration à une chaîne de télévision privée, le directeur sportif du CRB, Toufik Kourichi, affirme que son club a demandé à ce que le contrat dont parle la JSS lui soit envoyé.
«Dans le cas où ce document sera présenté, nous allons clore le dossier et permettre à la JSS de récupérer son joueur», a-t-il dit. Mais ce qui laisse poser des questions, c'est le fait que le club de Béchar a envoyé cette même correspondance à la Ligue de football professionnel avec, éventuellement, le contrat. Hamlili Mamoun, président du conseil d'administration de la SSPA/JSS, a contredit Kourichi, dans une déclaration à une autre chaîne de télévision privée: «Nous avons envoyé une correspondance au CRB, concernant cette affaire, avec le contrat du joueur, qui court jusqu'en 2023.»
Qui dit donc vrai? La question, tant que cette affaire est, a priori, loin de connaître son épilogue.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours