{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L'oeil de l'expert

Une finale ça ne se joue pas, elle se gagne. Lors de cette finale, l'Equipe nationale d'Algérie a confirmé cette citation.

Par Djelid Ismaël

L'Algérie n'a pas joué, mais elle a gagné. Le plus important c'était de gagner et les Fennecs l'ont fait. Le but marqué très tôt a tué le match. Nous n'avons pas vu une grande équipe d'Algérie. Nous n'avons pas vu une belle finale. Depuis le but marqué par Bounedjah, notre Equipe nationale a refusé de jouer et s'est contentée de défendre.

L'équipe et le système de jeu
Djamel Belmadi a reconduit le même Onze que le précédent match et il a joué avec le même système de jeu, à savoir, le 4-1-4-1 et avec la même animation défensive et offensive.

Le jeu
Défensivement, les Fennecs ont laissé la possession du ballon aux Sénégalais et ont bien défendu. Un bloc bien compact dans la zone 1 (les 20 premiers mètres du terrain), en 4-1-4-1 avec deux ligne 4: très peu d'espace entre les joueurs ce qui a permis de fermer les angles de passes et créer des difficultés aux Sénégalais à marquer le but égalisateur.
Défensivement, c'était costaud. Offensivement, c'était pauvre. Notre Equipe nationale n'arrivait pas ou ne voulait pas garder le ballon, elle le perdait ou elle s'en débarrassait juste après l'avoir gagné. Sur cette phase offensive, ce n'était pas la même équipe que lors des six derniers matchs. Dans le jeu, le Sénégal a fait le jeu et a dominé, en vain!
Mon explication: c'est la pression de gagner ce sacre et la volonté de défendre ce but d'avance.!

Les joueurs
Sur ce match pauvre techniquement, je ne peux pas évaluer les joueurs. Si ce n'est que saluer l'état d'esprit de l'équipe et la solidarité entre tous les joueurs. L'homme du match est l'équipe entière.

L'entraîneur
Djamel Belmadi, à l'image de son tournoi, a adopté un coaching très actif, il était très présent et très proche de ses joueurs. Par le changement d'un milieu offensif, Feghouli, par un défenseur central, Tahrat, le coach national a voulu passer le message à ses joueurs de bien défendre et de fermer l'axe central de la défense. Bravo à Belmadi pour son coaching réussi et pour sa bonne gestion de groupe!
Ce que je retiens de ce match, c'est la victoire et le titre. Sur le parcours durant tout le tournoi, ce titre est amplement mérité. C'est la meilleure équipe de cette compétition qui a remporté cette coupe d'Afrique des nations. Bravo à Belmadi pour l'excellent travail accompli en peu de temps et félicitations pour notre football national. Maintenant, il faut construire autour de ce sacre africain et travailler davantage pour rendre le football algérien fleurissant.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours