{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le problème des infrastructures se pose encore et toujours

L’éternel casse-tête chinois

A la veille du coup d’envoi de la saison footballistique 2019-2020, la problématique de l’homologation de certains stades refait surface comme à l’orée de chaque exercice, au moment où les autorités clament haut et fort la capacité de l’Algérie à abriter à court terme la CAN. Neuf années après l’instauration du professionnalisme, en 2010, certains clubs se trouvent souvent dans l’obligation de lever les réserves formulées par la commission d’audit des stades, au risque tout simplement de devoir accueillir leurs adversaires en dehors de leurs bases. Si sur le plan national, des stades comme le 20-Août-1955 ou Omar-Hamadi d’Alger sont homologués pour abriter les rencontres du championnat, ils n’ont pas reçu l’aval de la CAF pour accueillir des matchs des compétitions continentales inter-clubs. De ce fait, le CRB et l’USMA, engagés respectivement en coupe de la CAF et en C1, joueront leurs rendez-vous continentaux au stade olympique du 5-Juillet. Pour cette saison, pas moins de cinq formations des deux Ligues professionnelles ne savent plus à quel saint se vouer, puisque leurs stades n’ont pas été homologués, pour le moment, par l’instance dirigeante de la compétition. Le nouveau promu parmi l’élite, le NCM, est appelé à recevoir l’ASO dans une autre enceinte lors de la journée inaugurale de la Ligue 1, prévue à partir de demain. La situation est plus préoccupante en Ligue 2 puisque pas moins de quatre clubs se retrouvent contraints de jouer ailleurs, en l’occurrence l’OMA, l’ABS, le RCA et l’USMH. Le cas du stade du 1er-Novembre de Mohammadia, jardin fétiche de l’USMH, revient d’une manière récurrente à l’approche de chaque nouvelle saison. En 2017-2018, le club banlieusard a été contraint de jouer pratiquement la phase aller en dehors de ses bases et les conséquences ne se sont pas fait attendre. Au terme de l’exercice en question, l’USMH a été reléguée en Ligue 2 après avoir entamé la saison au 20-Août-1955, ne grignotant qu’un seul point au terme des six premières journées. En 2018-2019, le stade d’El-Harrach a été homologué, à la surprise générale, avant même l’entame de la Ligue 2, avant un retour à la case départ cet été.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours