{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’EN U23 éliminée de la CAN-2019 et des JO-2020

Grosse désillusion !

Les jeunots algériens ont trébuché à la dernière marche avant le tournoi continental. Ils avaient la qualification à portée de main, mais leurs adversaires ghanéens étaient plus vivaces pour l’emporter et arracher le sésame.

La sélection algérienne des moins de 23 ans (U23) a déçu, en se faisant éliminer de la course à une qualification pour la phase finale de la coupe d’Afrique des nations de la catégorie, prévue en Egypte au mois de novembre prochain. Mardi soir, les protégés de Ludovic Batelli ont concédé une défaite par la plus petite des marges face au Ghana au stade du 8-Mai 1945 de Sétif. L’unique but de la rencontre a été l’œuvre de Yaw Yeboah (69’) pour les visiteurs. Alors que l’optimisme était de rigueur pour une éventuelle qualification après le match-aller disputé le 6 septembre dernier à Accra, où Boudaoui et ses camarades ont réussi à ramener un précieux nul (1-1), les joueurs du coach Batteli ont complètement raté leur mission dans cette seconde manche. S’étant certainement crus déjà qualifiés, car un nul vierge le leur permettait au bénéfice du but marqué à Accra, les Zorgane, Saâdi et compatriotes ont, dès le début du match, laissé les initiatives aux Ghanéens du coach Tanko. Ce qui a justement permis à ces derniers de bien maîtriser la partie bousculant l’arrière garde algérienne menée par le duo Hamra - Tougaï. L’attaquant Paisil a donné vraiment du tournis à la défense algérienne qui a, tout de même, tenu bon durant la première mi-temps. D’ailleurs, il faut aussi reconnaître que El Mellali a fait des misères aux Ghanéens au milieu du terrain, mais sur le plan offensif, c’était la dèche. La mi-temps est sifflée sur le score de parité (0-0), ce qui qualifierait les Verts si le match irait jusqu’au bout. Et se contentant, jusque-là, de cet avantage si minime et le plus insécurisant, les Verts ont permis aux joueurs ghanéens de croire en leurs possibilités pour marquer. Et là, il est très important de souligner que le match-aller a très bien servi le staff technique ghanéen qui a certainement bien étudié le jeu défensif des Algériens. Au match-aller, les Verts ont ouvert la marque en prenant l’avantage à la 31’ par l’entremise de Adem Zorgane avant que Mohammed Dauda Mohammed ne remette les pendules à l’heure sur penalty à la 65’. Les joueurs de Batteli ont fait, certes, preuve de solidité et de solidarité pour préserver cet acquis. Seulement, c’était sur la manière de défendre des Verts que le staff technique ghanéen s’est basé pour tenter de tenir en échec les Algériens au match-retour qui leur ont facilité la tâche en jouant pour préserver le score au lieu d’aller marquer des buts ! Ainsi, les Olympiques algériens ont bien raté leur première sortie avec Batteli en se faisant éliminer «bêtement» de la phase finale de la CAN. Et du coup, les Verts se font également éliminés de la course aux jeux Olympiques de Tokyo prévus en 2020, car, les trois premiers de cette CAN se qualifieront pour ce tournoi mondial au Japon.
Très déçu, Batelli a livré ses impressions à la fin de la partie, en indiquant que son équipe était dans un jour sans. «Mon équipe a déçu. Elle n’a pas pratiqué le jeu attendu. Certains joueurs étaient à court physiquement et quand on joue en recul, on finit par encaisser», a-t-il indiqué. Dommage, car les Algériens avaient bien la qualification à portée de main, ou doit-on plutôt dire, dans les pieds…

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours