{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Haltérophilie

Des soupçons de triche

18 haltérophiles originaires de 6 pays sont soupçonnés d'avoir fourni de faux échantillons d'urine avec la complicité de «substituts», des sportifs leur ressemblant, lors de contrôles antidopages, selon les conclusions provisoires d'une enquête de l'Agence mondiale antidopage (AMA) publiées jeudi. Cette enquête, lancée en 2017, a utilisé une nouvelle méthodologie s'appuyant notamment sur des sources anonymes et des analyses d'experts. Elle a montré que certains haltérophiles ont eu recours à des athlètes leur ressemblant, «substituts s'étant fait passer pour des sportifs pendant le processus de prélèvement de l'échantillon pour faire en sorte que de l'urine propre soit fournie de manière frauduleuse», indique l'agence basée à Montréal. «Cette méthodologie a jusqu'à présent permis aux enquêteurs d'identifier, par l'analyse des profils d'ADN, des cas de substitution d'urine soupçonnée impliquant 18 haltérophiles provenant de six pays», explique l'AMA dans un communiqué présentant les premiers résultats de cette enquête, qui se poursuit.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours