{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La JSK peaufine sa préparation

Dernière ligne droite avant Al Merreikh

L’équipe drivée par le Français Hubert Velud est bien armée pour la circonstance, après avoir effectué deux stages de préparation intensifs, l’un à Yakouren et l’autre en France à Evian.

La CAF vient de désigner un trio d’arbitres égyptiens pour officier le match-aller qui opposera la JS Kabylie à l’équipe soudanaise d’Al Merreikh, pour le compte de la Champions League africaine, qui aura lieu au stade de l’Unité maghrébine de Béjaia, vendredi prochain. il s’agit de l’arbitre international Mohamed Maarouf Eid Mansour, assisté de ses compatriotes Ahmed Taswfiq et Samir Jamal. Mahmoud Al Banna étant le quatrième arbitre. Mohamed Maarouf Eid Mansour, âgé de 33 ans, est international depuis 2014. A son palmarès, quelque 98 rencontres.
Le referee égyptien a également officié la rencontre qui avait opposé l’Algérie à son homologue du Cap-Vert (2-3), en juin 2018. Cette rencontre comptant pour les tours préliminaires de cette compétition continentale commence avec un gros morceau pour les kabyles, qui devront donc croiser le fer avec un club bien rodé dans les compétitions africaines.
Deux grands clubs qui ont régné chacun à son tour, sur le football africain. Mais les Algériens sont juste en train de faire leur retour alors que les Soudanais jouent les premiers rôles, ces dernières années.
Ce qui fera que la confrontation aura tous les ingrédients d’une véritable finale avant l’heure.
Les deux équipes se donneront à fond pour assurer une qualification aux prochains tours, qui ne seront, sans nul doute, pas aisés surtout pour les Canaris, lesquels ont perdu le goût aux compétitions africaines depuis plusieurs années. En tout état de cause, l’équipe d’Hubert Velud est bien armée pour la circonstance. Une période de repos estivale marquée par deux stages intensifs, l’un à Yakouren et l’autre en France à Evian. Deux haltes marquées par des séances de préparations conséquentes et des rencontres amicales qui ont permis au technicien français de bien ficeler son échiquier.
De son côté, la direction du club n’a visiblement pas lésiné sur les moyens en recrutant un staff technique à la mesure des objectifs ainsi qu’une armada de joueurs pour renforcer les compartiments qui ont laissé entrevoir des lacunes durant la saison passée. Neuf nouvelles recrues ont, en tout, rejoint le staff de la JSK parmi lesquels des joueurs internationaux africains.
C’est dire donc l’importance qu’accorde la direction aux objectifs qu’elle s’est assignés depuis l’arrivée de Chérif Mellal à la tête du club. Ce dernier a, pour rappel, dès son arrivée aux commandes, fait savoir que dans deux ans, les Canaris reprendront le chemin des terrains d’Afrique. Chose
promise, chose faite. La JSK s’est qualifiée haut la main à cette prestigieuse compétition, après une deuxième place largement méritée en championnat national. Bien au contraire, les Jaune et Vert auraient pu finir en tête.
La qualification à cette compétition africaine marque, ainsi, un retour de l’équipe kabyle aux compétitions africaines avec une direction nouvelle. Le retour intervient après près d’une décennie sans aucune qualification ni en C1 ni à la coupe de la CAF.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours