{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Champions League africaine JS Kabylie – Al Merreikh (Soudan), demain à 20h à Béjaïa

Comme au bon vieux temps

Après une longue période de disette, la JS Kabylie renouera avec les compétitions africaines, par la voie de la Champions League. Au premier tour, elle hérite d’un gros morceau, à savoir les Soudanais d’Al Merreikh. mais «impossible n’est pas kabyle».

C’est, donc, demain que les gars de la JS Kabylie marqueront leur retour dans les compétitions internationales, après 10 longues années de disette. Le stade de l’Unité maghrébine de la ville de Béjaïa vibrera, ainsi, au rythme de la première confrontation en éliminatoires de la Champions League africaine, qui opposera la JSK à la redoutable équipe soudanaise d’Al Merreikh. La rencontre sera officiée par un trio d’arbitres égyptien, composé de Mohamed Maârouf Eid Mansour, assisté de ses compatriotes Ahmed Tawfiq et Samir Jamal. Le quatrième arbitre étant Mahmoud Al Banna. A rappeler que Mohamed Maârouf Eid Mansour, âgé de 33 ans, est international depuis 2014.
A son palmarès, quelque 98 rencontres. Le référee égyptien a également officié la rencontre qui avait opposé l’Algérie à l’équipe du Cap-Vert (2-3) en juin 2018. Les Canaris, qui marquent leur retour dans la compétition, croiseront le fer avec une équipe bien rodée en coupes africaines. Al Merreikh du Soudan est un gros morceau qu’il faut très bien prendre au sérieux. Selon le coach Hubert Vélud, «l’adversaire est coriace, mais il faudra tout faire pour creuser l’écart». Marquer des buts en Algérie rend plus aisée la confrontation au retour au Soudan. L’équipe soudanaise est d’autant plus difficile à manier sur son terrain, forte de son expérience depuis quelques années. En tout état de cause, l’équipe algérienne est très bien préparée pour la circonstance. Une période de repos estivale marquée par deux stages intensifs, l’un à Yakouren et l’autre en France à Evian. Deux haltes marquées par des séances de préparations conséquentes et des rencontres amicales qui ont permis au premier responsable de la barre technique de bien ficeler son échiquier. De son côté, la direction du club n’a visiblement pas lésiné sur les moyens en recrutant un staff technique a la mesure des objectifs, ainsi qu’une armada de joueurs pour renforcer les compartiments qui ont laissé entrevoir des lacunes durant la saison passée. Neuf nouvelles recrues ont, en tout, rejoint l’effectif kabyle, parmi lesquels des joueurs internationaux africains. Aussi, les Kabyles tenteront à fond un retour réussi dans la compétition africaine. Arracher une qualification dans cette confrontation qui s’apparente à une finale avant l’heure est l’objectif principal du staff technique. Malgré la difficulté de l’adversaire, les Canaris ont deux rencon-tres devant eux, la première se joue demain sur leur territoire alors que la seconde, dans deux semaines, sur le terrain de l’adversaire.
De toute manière, malgré une absence de l’équipe qui fait que tous les joueurs n’ont pas l’expérience des terrains africains, il n’en demeure pas moins que l’entraîneur et ses adjoints en ont une parfaite connaissance. Velud a déjà gagné des titres africains avec des clubs du continent qu’il a déjà eu à entraîner, ce qui lui rend, en quelque sorte, facile la confrontation. Pour peu qu’il sache transmettre cette connaissance à ses jeunes talents. Pour sa part, le public ne compte pas manquer au rendez-vous. Il devrait remplir le stade de l’Unité maghrébine pour marquer, de son côté, ce retour avec une ambiance de fête. Connu pour son fair-play et son attachement indéfectible à son équipe, le public des Jaune et Vert sera, cette fois-ci, le véritable douzième homme.
Donner de la force aux joueurs pour faire un bon score est l’objectif en attendant le match-retour qui se jouera devant le public soudanais. C’est aussi un match entre les deux publics. Le meilleur l’emportera… 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours