{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Habitat précaire

Une famille en «danger» à Ziama

Le nom de la cité qui abrite cette famille, relativement jeune avec quatre enfants en bas âge, est pour le moins « pompeux » avec l’appellation de « Cité touristique » qu’elle porte.
Il s’agit de Saïd Zeghloul, artisan pâtissier de son état, qui est chef de cette jeune famille qui vit dans un F2 « misérable » avec photos à l’appui, un logement qu’il tient de ses parents. Venu, hier à notre rédaction, Saïd Z. explique qu’il n’a eu cesse d’écrire en décrivant ses déboires, depuis fort longtemps, aux responsables administratifs du lieu où il « habite » dans des conditions précaires plus que lamentables.
Il citera le wali délégué de Jijel en l’occurrence A. Ramdani, le président de l’APC de Ziama Mansouriah, Youcef Amira, ceci sans compter les nombreuses correspondances adressées aux services de la daïra, comme ceux de l’urbanisme et autres départements municipaux concernés en présentant des documents dont L’Expression a pris connaissance de visu.
Sur les photos présentées, on voit les deux pièces qu’il occupe, gravement fissurées, qui se sont aggravées lors du récent séisme de juin 2019 qui a ébranlé la wilaya de Jijel.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours