{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

BOUIRA

Moisson-battage : les derniers préparatifs

La wilaya a enregistré depuis le mois de septembre 2017 au 20 mai 2018 une pluviométrie de 498 mm en 86 jours.

En prévision de la saison et dans le cadre des préparatifs, la direction des services agricoles de Bouira a rendu public un programme de sensibilisation à travers toute la wilaya de Bouira. Ainsi et depuis le 12 de ce mois et jusqu’au 27, plusieurs chefs-lieux de daïras connaîtront des regroupements instructifs sur les précautions et les mesures à prendre pour rentabiliser au maximum l’opération de moisson-battage. En chiffres, le secteur des céréales revêt une importance capitale pour la wilaya de Bouira qui reste agricole et non à vocation comme aiment le dire certains. En prévision de la campagne moisson-battage la direction des services agricoles de Bouira et ses divers partenaires s’attellent à mettre en place le dispositif matériel et humain inhérent à cette opération saisonnière.
Cet évènement est majeur pour la wilaya de Bouira dont la culture céréalière reste une activité dominante avec une couverture avoisinant les 37% de la surface agricole utile (SAU) et qui correspond à 70.000 ha. Pour rappel, la campagne labours-semailles pour l’exercice 2018 se résume à une surface emblavée totale de 65 695 ha et un programme de multiplication de l’ordre de 8191 ha. 516 agriculteurs ont bénéficié du crédit Rfig dont le montant accordé s’élève à 420 000 000 DA. Concernant les semences et selon les chiffres de la DAS, 58 434 quintaux de blé dur des variétés : Chene’s, Simito et Amar06 ont été livrées. Pour le blé dur, des variétés Arz et Aïn Abid, 5509 quintaux, 12607 quintaux d’orge Rihane et Saïda en plus de 414 quintaux d’avoine. L’abondance des pluies reste un élément déterminant dans les rendements cette année. La wilaya a enregistré depuis le mois de septembre 2017 au 20 mai 2018 une pluviométrie de 498 mm en 86 jours. Au mois de septembre, octobre et novembre, 124 mm sont tombés en moins de 11 jours, une pluie qui a favorisé les travaux du sol. A la période de germination, au mois de janvier étaient tombés encore 86 mm. La période printanière qui coïncide avec le stade de tallage et début de montaison a été favorisée par les mois de février, mars très humides avec une pluviométrie de 157 mm en 31 jours. Les mois d’avril et mai seront aussi suffisamment humide avec 129,3mm, une eau aux incidences favorable aux céréales surtout que ces pluies coïncident avec le début de la formation du grain pour les différents orges et blés semés précocement. Cette abondance d’eau ne pouvait être sans incidence sur les récoltes.
Dans le cadre des opérations d’entretien, deux opérations de désherbage et de fertilisation sont menées à la mi-janvier. Ainsi pour la première action pas moins de 39.489 ha ont été ciblés et 43 410 ha sont touchés par la fertilisation. Toujours dans l’optique d’un meilleur rendement les agriculteurs de la wilaya ont eu droit à plusieurs rencontres de vulgarisation et de sensibilisation organisées en étroite collaboration avec les firmes Bayer, Syngenta, Profert. Les conditions climatiques actuelles sont en faveur des céréales et aucun incident pathologique n’a été enregistré par le comité de veille phytosanitaire installé dans ce sens et qui est encadré par les services de la DSA en étroite collaboration avec les instituts techniques à savoir l’Itcg de Beni Slimane, Inpv de Draâ Ben Khedda et la Ccls de Bouira.
Les préparatifs pour la campagne moissons-battages sont entamées depuis le mois de mars dernier avec la mise en place du comité technique chargé du suivi et d’évaluation et qui regroupe la Dsa, Caw, Ccls, Crma, Protection civile, la Conservation des forêts… ces dispositions concernent aussi l’installation du guichet unique qui se chargera du payement des productions et la mise en place des circuits de livraison. Une journée d’étude est prévue le 6 juin et portera sur les dispositifs à prendre en compte dans la préparation du matériel, moissonneuses, citernes, tracteurs, camions… et surtout sur la nécessite de raccourcir au maximum l’opération de récolte.
Pour les besoins de cette campagne, les services en charge ont prévu, 3549 tracteurs, 267 moissonneuses-batteuses, 1763 remorques et 1328 citernes. Pour le volet stockage les capacités de la coopérative de Bouira et ses antennes de Sour El Ghozlane et Aïn Bessem sont de l’ordre de 978 000 quintaux. Un nouveau point de collecte d’une capacité de 3000 quintaux est prévu à Taguedit à l’extrême sud de la wilaya. Les prévisions de récolte tablent sur une production de plus d’un million et demi de quintaux de blé dur, environ 200.000 quintaux de blé tendre, 400 000 quintaux d’orge et 25.000 quintaux d’avoine. Le rendement à l’hectare avoisinerait les 20 quintaux/ ha pour le blé dur et 30 q/ha pour le blé tendre. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours