{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Durant les cinq premiers mois de 2019

55 cas d’intoxication recensés à Alger

22 l’ont été à Oued Smar, neuf à Bordj El Bahri et quatre à Bouzaréah.

Cinquante-cinq cas d’intoxication alimentaire (individuelle ou collective) ont été enregistrés, durant les cinq premiers mois de l’année 2019, a indiqué, hier, à la presse le représentant de la direction du commerce de la wilaya d’Alger, Layachi Dehar.
Dehar a fait état de 55 personnes ayant été victimes, durant les cinq premiers mois de l’année en cours, d’intoxications alimentaires individuelles ou collectives au niveau de nombreux restaurants et fast-foods à Alger. Ces intoxications alimentaires sont dues à la consommation de plats de fast-foods, de pâtisseries, de viandes blanches, de poissons impropres à la consommation et d’autres mets préparés, notamment dans des fast-foods ne respectant pas les normes d’hygiène.
Certains commerçants ne respectent pas la chaîne de froid pour les produits périssables et les normes d’hygiène et de conservation des aliments, a ajouté ce même responsable. Il appelle les consommateurs à faire preuve de «vigilance» lors de l’achat des produits, en particulier ceux proposés sur le marché parallèle qui, souvent, ne sont pas conformes aux règles et normes de conservation, de stockage et d’hygiène. Le plus grand nombre de cas d’intoxication a été enregistré en avril dernier (22 personnes), suite à la consommation de sandwichs (frites et viande hachée) dans un fast-food à Oued Smar, neuf autres cas ont été recensés à Bordj El Bahri et quatre autres à Bouzaréah, a-t-il regretté. Dehar n’a pas manqué de pointer du doigt les fêtes et d’autres cérémonies familiales lors desquelles il recommande le strict respect des normes de conservation des viandes rouges et blanches, ce, à travers l’observation des règles de la chaîne de froid et des conditions d’hygiène qui laissent souvent à désirer. Dehar a indiqué que des agents de contrôle de la fraude et de la qualité, relevant de la direction du commerce, ont intensifié, en cette saison estivale caniculaire, le contrôle des surfaces, centres et locaux commerciaux ainsi que des fast-foods, en sus des plages et des colonies de vacances, en vue de garantir un minimum d’hygiène, de lutter contre la fraude, de protéger la santé publique et d’éviter les intoxications. Pour lui, ces actions de sensibilisation, organisées par les services du ministère du Commerce actuellement à travers différents espaces publics et plages, ont donné de bons résultats sur le terrain. Ces campagnes ont consisté à prodiguer des conseils et des orientations quant aux dangers des risques d’intoxication alimentaire qui les guettent.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours