{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Développement local

14 milliards pour Bouira

S’agissant de l’énergie, la wilaya projette d’atteindre les 100 % de couverture en matière de gaz et d’électricité.

14 milliards de dinars est le montant de la dotation de la wilaya de Bouira consentie dans le cadre du Fonds de soutien aux collectivités locales dit Cgscl. Pour éviter les erreurs du passé et pour permettre une gestion plus rationnelle de ces fonds, la wilaya a installé des sous-comités chargés du suivi et de l’exécution des mesures. Ainsi, la somme a été initialement répartie sur plusieurs secteurs d’utilité publique. La DTP, les ressources en eau, l’éducation, la direction de l’administration locale, l’énergie … sont les départements concernés par l’affectation d’enveloppes consistantes. S’agissant de l’énergie, et selon le rapport du directeur du secteur, la wilaya projette d’atteindre les 100 % de couverture en matière de gaz et d’électricité. Le secteur a bénéficié de 70 246 millions de dinars dont 40 152 millions destinés au réseau de transport et de distribution du gaz à travers 144 sites, qui touchera 17 893 foyers pour une consistance de 1 740 km. Pour les travaux publics, l’argent est affecté à la réfection des axes nationaux, de wilaya et chemins communaux. 1 055 millions de dinars est la somme globale retenue pour ces trois catégories de routes. L’Education nationale pour sa part, a retenu quatre opérations. En plus de la réfection de 20 UDS, de 20 cantines scolaires, de 40 classes, la direction a inscrit le renouvellement des équipements et des mobiliers pour quatre groupes scolaires. Pour atténuer le manque d’eau en période d’été, les ressources en eau ont affecté 795 millions de dinars à l’AEP et 400 millions à l’assainissement. 62 projets répartis en 13 lots à travers la wilaya sont la consistance du programme. Le dernier chapitre retenu dans cette répartition concerne les collectivités locales avec la décision de conforter le parc des communes en matériel roulant destiné au ramassage des ordures. 7 007 millions sont réservés à l’acquisition de 10 tracteurs, 13 rétro-chargeurs, deux chasse-neige et 27 bennes-tasseuses de diverses contenances.
En marge de ce conseil de wilaya, l’exécutif a été informé des directives du gouvernement de recenser les locaux invendus relevant de l’Opgi, l’Aadl et de l’Enpi. Même si le dossier est entaché d’une ambiguïté, on parle de locaux invendus alors que pour le DG de l’Opgi il s’agit de locaux non vendus, le premier responsable de la wilaya a exigé un suivi pointilleux du dossier. La différence entre locaux invendus et locaux non vendus est de taille. « Invendus ou non vendus, il faut veiller à ce que ces unités soient cédées à des activités qui ne nuisent pas aux riverains, surtout que ces locaux se trouvent dans des zones habitées. Il n’est pas question d’autoriser des activités polluantes sur les plans sonore, de l’air et qui peuvent perturber la quiétude des habitants » recommandera le wali. Abordant les rumeurs colportées concernant une prochaine distribution de logements sociaux, le wali a tenu à apporter des éclaircissements. « Malheureusement, certains élus participent à accentuer la tension en diffusant de fausses informations. « Pour Bouira et en prévision d’une future distribution, nous avons opté pour des quotas par quartier et nous associerons les comités de quartier. »

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours