{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

El Djeich appuie la proposition du chef de l’Etat pour une sortie de crise

Une seule solution : la présidentielle

L’éditorialiste d’El Djeich s’est dit convaincu que cette crise sera surmontée avec le processus électoral et s’en remettre aux urnes « pour l’élection d’un président de la République ».

Sous le titre « Summum de loyauté envers la patrie », l’éditorialiste de la revue El Djeich est revenu sur la situation qui prévaut actuellement dans le pays, notamment sur l’importance de la prochaine élection présidentielle, considérée comme la clé vers une solution à la crise que traverse le pays depuis le 22 février. L’éditorialiste d’El Djeich s’est dit convaincu que cette crise sera, sans doute surmontée avec le processus électoral et s’en remettre aux urnes « pour l’élection d’un président de la République et de barrer ainsi la route à ceux qui revendiquent une période de transition ». Car, l’organe officiel de l’armée est catégorique au sujet de cette transition, revendiquée par une poignée de personnes, qui « constitue, à ne pas en douter, un choix aventureux qui n’a d’autre finalité que d’ébranler la stabilité du pays ». Allant sur la lancée du général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, l’auteur de l’éditorial revient sur l’importance d’agir dans le cadre de la Constitution pour indiquer l’attachement aux solutions légales et constitutionnelles conduisant à l’organisation de l’élection présidentielle «dans les plus brefs délais, permettra à notre pays de surmonter la crise conjoncturelle qu’il traverse ». Il assure à ce propos qu’il s’agit « d’une position de principe qui ne saurait, en aucun cas, être remise en cause et une option nécessaire qu’impose une des règles essentielles de la démocratie ». Jugeant en même temps que cette « démarche balisera la voie à l’édification de l’Algérie de demain sur des fondements solides », El Djeich rappelle qu’à travers cette démarche le Haut Commandement de l’ANP n’a « aucune ambition politique, contrairement aux assertions tendancieuses et mensongères de certaines voix». L’auteur revient ensuite sur ce qui a déjà été réalisé à ce jour depuis le début de la crise en soulignant l’immense travail effectué dans le cade de la lutte contre la corruption, l’accompagnement du peuple dans son mouvement ainsi que, le respect de la Constitution, sans compter l’encouragement du dialogue entre toutes les parties. « C’est ce qui reflète le souci de l’institution militaire et de tous les hommes sincères, de barrer la route à tous les «Don Quichotte» chargés de la mission de proposer des solutions importées ». Ainsi se traduit le souci de l’institution militaire de l’impératif de respecter la Constitution du pays et d’appliquer les lois en vigueur, pour barrer la voie à tous les opportunistes.
La revue El Djeich ne manquera pas dans ce contexte de reprendre une des déclarations du chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah lors de sa visite à l’Académie militaire de Cherchell quand il a mis l’accent que «nous, au sein de l’ANP, attendons de notre peuple une compréhension qui s’élève à la hauteur du degré de confiance qui le relie à son armée. Celui qui considère l’authentique Algérie, pour laquelle se sont sacrifiés en martyrs des millions de chouhada, comme sa principale destination, rencontrera sans nul doute en cette voie judicieuse la grande majorité du peuple algérien authentique. Il est certain aussi que celui qui suit cette noble voie nationale rencontrera une multitude d’embûches que sèmeront ceux qui ne connaissent pas le chemin de la sincérité et qui ne savent agir et se comporter avec dévouement et loyauté». Dans son éditorial, l’auteur soutient, avant de revenir encore une fois sur les déclaration du général de corps d’armée, que « les mercenaires, les serviteurs zélés et autres pêcheurs en eaux troubles se cramponnent à toute bouée qui pourrait leur éviter d’être emportés par cette marée humaine qui se déverse dans les artères de toutes les villes et contrées du pays car, comme l’a souligné le général de corps d’armée », enchaînant par les propos de Gaïd Salah «Les campagnes abjectes et récurrentes que ne cesse de subir le Commandement de l’ANP, après chaque pas sincère et étudié qu’il fait en toute conscience et perspicacité, ne sont que des campagnes stériles sans aucun résultat, car leurs objectifs sont désormais dévoilés et leurs intentions démasquées. Le peuple algérien a découvert leurs objectifs pernicieux et leurs moyens perfides pour les étouffer dans l’œuf.». Enfin l’auteur conclut avec certitude que le peuple « continuera de préserver son unité, sa cohésion et sa haute conscience des manœuvres et complots ourdis contre lui, malgré les tentatives désespérées d’infiltrer ses marches pacifiques légitimes par une poignée de traîtres qui tentent vainement de semer les graines de la discorde et de la division au sein du peuple uni et de porter atteinte aux valeurs de l’Algérie et de sa glorieuse Révolution ». Il adresse en fin de son discours un message aux plus jeunes, certainement ceux qui n’ont pas eu à endurer les affres de la guerre de la révolution et le terrorisme.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours