{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Protection civile de Béjaïa fait son bilan

Un mois de juillet accablant

Des milliers d’hectares de forêts, de maquis et de broussailles, des centaines de bottes de foin et autant de ruches d’abeilles et d’arbres fruitiers ont été réduits en cendres.

Sur un plan global, durant ces deux mois de juin et juillet 2019, les secours ont effectué 5986 sorties pour la couverture de tous les appels de secours, en dehors de celle entrant dans le cadre du dispositif de surveillance des plages.
La Protection civile de Béjaïa a eu recours à l’usage de ses ambulances plus de 2617 fois pour l’évacuation et le sauvetage de 497 blessés, pour diverses causes et 2104 malades évacués vers les secteurs de santé publique. 779 véhicules (ambulances et engins) ont été mobilisés pour la couverture de 485 accidents de la circulation, à travers tout le territoire de la wilaya et 1205 engins pour l’extinction des différents feux (forêts, couvert végétal, incendies soit dans les milieux urbains ou industriels, les feux de voitures.., et tout autre incendie). C’est ce qu’indique globalement le dernier communiqué de la Protection civile, qui comptabilise 1130 opérations diverses . Des centaines d’incendies ont provoqué d’importants dégâts.
Le mois de juillet n’a pas été de tout repos. Une série d’incendies a touché Chemini, Akfadou, Béjaïa, Seddouk, Darguina, Tizi n’Berber, Adekar, Béni K’sila, Amizour et Tinebdar, soit presque un quart des communes de la wilaya de Béjaïa. Dans son bilan mensuel, la Protection civile de Béjaïa a enregistré durant le mois de juillet 505 départs de feu, dont 70 importants, ayant détruit en tout plus de 704 hectares entre forêts, maquis et broussailles. Dans le même bilan, il ressort également que 3851 arbres fruitiers, 20 hectares de récoltes, 3780 arbres fruitiers, 1552 bottes de foin et 100 ruches ont été consumés par les flammes. Durant le mois de juin, il a été enregistré 216 départs de feu ayant réduit en cendres pas moins de 90 hectares de broussailles, 42 hectares d’herbes sèches, 800 arbres fruitiers, 970 bottes de foin et cinq ruches. Sur un autre volet, notre wilaya s’est doté d’un poste avancé de la Protection civile à Béni Maouche, pour devenir ainsi la vingtième unité opérationnelle de notre corporation, qui prendra en charge le secteur de Béni Maouche, qui était auparavant couvert par l’unité de Seddouk. Au chapitre routier, Les accidents de la circulation mortels ont diminué sensiblement cet été, durant ces deux derniers mois, passant de 13 morts à cinq, mais le nombre d’accidents a augmenté ainsi que le nombre de blessés. Durant le mois de juillet, on note 233 accidents ayant engendré 258 blessés et deux morts, soit un peu moins que le mois précédent marqué par 252 accidents causant 337 blessés et trois morts. Sur les plages, l’imprudence à fait parler beaucoup d’elle. Les quatre décès enregistrés au mois de juillet sont dus à l’imprudence au vu du constat, qui fait ressortir qu’un homme âgé de 58 ans natif de Béjaïa, s’est noyé en dehors des horaires de surveillance et les trois autres, dont deux de Béjaïa, le troisième de Tadjnanet, wilaya de Mila, sont morts noyés dans des zones interdites à la baignade... La prudence est toujours de mise.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours