{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Parallèlement à la saison estivale

Tigzirt se barricade de plus en plus

Au lieu d’avoir la réputation d’une ville aux sites resplendissants, Tigzirt peut devenir une ville aux murs infranchissables.

La frénésie de barreaudage continue de sévir dans la ville de Tigzirt. Après l’agence postale, c’est au tour du port de plaisance de se voir barricadé par les autorités locales. En effet, ces deux infrastructures se sont vues entourées de barricades et de barreaudage au grand étonnement des habitants et des estivants qui n’ont rien compris à ce qui se passait dans cette ville littorale.
Le manque de communication des services concernés a aggravé la colère des habitants. Tout d’abord, c’est l’agence postale de Tigzirt qui a subi le phénomène. Les responsables d’Algérie poste au niveau de cette ville côtière ont décidé du jour au lendemain d’entourer l’entrée principale de l’édifice par du barreaudage. Le lendemain matin, les habitants ont retrouvé une agence barricadée à leur grand surprise. Depuis ce jour, une grande campagne de dénonciation se poursuivait sur les réseaux sociaux. Une grande partie des habitants et internautes considère cet acte comme maladroit car complètement «schizophrène», selon eux. Pour entrer dans l’agence, il faut désormais pousser la porte du barreaudage qui couvre les escaliers. Pour certains internautes, les responsables de l’institution ont leurs raisons de recourir à ce procédé. La nuit, les escaliers prennent des airs de bar avec des inconnus qui viennent s’asseoir et discuter souvent à haute voix jusqu’au petit matin. Les habitants du voisinage dont les fonctionnaires d’Algérie poste ont du mal à dormir à cause du tapage nocturne. Une raison suffisante, considèrent-ils, pour clôturer ce lieu afin d’empêcher ces attroupements nocturnes.
Par ailleurs, à peine la polémiques’est éteinte qu’un autre lieu fortement fréquenté subit le même sort. L’entreprise de gestion des ports de plaisance, Egpp, a entouré le port de plaisance de barreaudage. De ce côté aussi, les habitants n’ont pas tardé à dénoncer ces procédés irréfléchis. Des barbelés de plusieurs kilomètres entourent désormais ces lieux empêchant les gens d’y accéder.
Les lieux sont, pour rappel, une destination de beaucoup de visiteurs qui viennent pour des balades à pied. Pour l’entreprise, les lieux n’ont pas été assez protégés de la dégradation d’où le recours au barreaudage. Aussi, les habitants de cette ville qui vit de l’apport de ses visiteurs en été craignent pour son image touristique. Au lieu d’avoir la réputation d’une ville aux sites resplendissants, Tigzirt peut devenir une ville aux murs infranchissables.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours