{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tizi Ouzou

Qui bloque l’acquisition de l’incinérateur ?

Tout le monde s’accorde sur l’impérieuse nécessité de doter la wilaya de Tizi Ouzou d’un incinérateur.

La prolifération des décharges sauvages à travers les routes, les villages et les centres urbains devient de jour en jour un danger pour la santé publique. Devant cette situation, les pouvoirs publics ont inscrit au profit de cette wilaya un incinérateur, mais son acquisition ne s’est pas faite. L’attente dure plusieurs années sans que ce dernier ne provoque l’alerte.
Devant le blocage constaté dans l’acquisition, l’Assemblée populaire de wilaya a lancé un appel aux hautes autorités du pays, il y a quelques mois. Jusqu’à présent, aucun signe ne prouve que le cri a été entendu. Bien au contraire, tout indique qu’il y a bien une main qui bloque ce projet salvateur. Pour beaucoup, il s’agit d’un blocage car son acquisition n’a soulevé aucune contrainte ni financière ni à cause des oppositions ? Ce matériel qui nécessite une enveloppe financière de 10 milliards de centimes va soulager ? la pression sur les CET déjà présents sur le territoire de la wilaya.
En effet, depuis quelques années, la wilaya de Tizi Ouzou souffre de la prolifération des décharges sauvages.
Les services concernées ont recensé quelques 286 décharges parsemées à travers les routes, les villages et les chefs-lieux des communes. Ces dernières s’amoncellent de jour en jour et constituent aujourd’hui une source de danger pour la santé des populations. La prolifération de ces dernières attire les animaux transmetteurs de nombre de maladies dangereuses pour les êtres humains.
Parallèlement à ce danger qui pourrait émaner des animaux et de leur proximité avec les agglomérations, ces décharges sont source d’infiltration des produits nuisibles dans les nappes phréatiques voisines. Aujourd’hui, il devient évident que le CET d’Oued Falli qui accueille les décharges contrôlées de toutes les communes est une source de danger.
Les sources, les forages et les oueds qui servent pour l’alimentation en eau potable risque la pollution. Le danger est d’ailleurs grand que ces derniers ne soient déjà contaminés.
Aussi, il est aujourd’hui plus que nécessaire de doter la wilaya de cet incinérateur longtemps attendu. Après la sonnette d’alarme tirée par l’APW, les autres organismes sont invités à appuyer cette demande.
Le danger est grand sur la santé de la population. Les maladies et le risque de contamination des eaux souterraines font que l’attente est intenable. Elle est d’ailleurs d’autant plus intenable qu’injustifiée. Aucune contrainte réelle ne mouture ce retard et c’est justement pour cela que les populations suspectent un blocage qui ne dit pas son nom.
La wilaya étouffe et ne peut plus tenir longtemps devant la prolifération des décharges.
Enfin, il est à souligner que le «Prix du village le plus propre de la wilaya» est un miracle qui se produit chaque année. Des dizaines de villages y prennent part prouvant par là que les populations locales peuvent se prendre en charge pour peu que la wilaya soit dotée de cet incinérateur.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours