{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Constantine

On manifeste sous une grande chaleur

La rue a encore été investie par les manifestants en ce vendredi pour la 21ème fois, afin de revendiquer le départ des symboles du régime qui sont toujours au pourvoir et à leur tête le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah et le Premier ministre Noureddine Bedoui. Pour les manifestants le dialogue lancé le 6 du mois en cours ne peut aboutir avec les anciennes figures du système. Comme chaque vendredi les manifestants se sont rassemblés au centre-ville après la prière du vendredi. Leur nombre augmentait au fur et à mesure pour atteindre les quelque milliers vers 15 heures 30 minutes. Certains gardent les mêmes pancartes et slogans depuis le 22 février alors que d’autres changent en fonction du développement de la situation. Les femmes sont toujours au rendez-vous au même titre que de nombreuses familles. De l’eau fut distribuée et des bénévoles récupéraient les bouteilles vides. L’appel à la libération des prisonniers et notamment du Moudjahid Bouregaâ a été à l’ordre du jour. Les visages des manifestants deviennent de plus en plus familiers mais l’on note aussi des citoyens qui arrivent d’autres wilayas. Le dispositif sécuritaire était en place comme à chaque fois, mais l’on ne notera aucune intervention majeure. La manifestation a préservé son caractère pacifique en ce 21ème vendredi. Les manifestants promettent de sortir chaque vendredi jusqu’au départ complet du système. Pour eux oui aux élections et au dialogue mais pas avec le gouvernement actuel. Pourtant ce dernier a bien annoncé qu’il ne participera pas. Les manifestants continuent aussi de revendiquer l’application des articles 7 et 8. Ils appellent aussi la justice à appliquer la loi sur la Issaba. L’on constate aussi que le nombre de manifestants n’est pas aussi important que vendredi passé et une présence moindre des étudiants. Néanmoins malgré la chaleur, nombre d’entre eux n’ont pas manqué le rendez-vous. Ils se sont rassemblés en masse devant le centre culturel Al Khalifa avant d’entamer leur marche. Des altercations ont éclaté entre des manifestants pour des slogans prononcés contre l’ANP.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours