{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

54,56 % du taux de réussite au bac

Les bacheliers dans la liesse

Signalons que le nombre de reçus a légèrement baissé comparativement à la session 2018 où le taux avait atteint 55,88%.

Les résultats du baccalauréat sont tombés. 54,56% des candidats ont décroché avec succès le précieux sésame. Signalons que le nombre de reçus a légèrement baissé comparativement à la session 2018 où le taux avait atteint 55,88%, avec la filière des mathématiques en tête dont le taux de réussite est arrivé à 78,61 %. C’est ainsi, vers les coups de 18 h, mercredi, que les candidats ont commencé à s’enquérir de leurs moyennes, sur le site de l’Office national des examens et concours (Onec) ainsi que par le biais des téléphones mobiles. Les heureux candidats ayant réussi à cette ultime épreuve, ont ainsi exprimé leur joie dans les rues des villes. Des klaxons, des feux d’artifice et des youyous fusaient de toutes parts. La fête a continué jusqu’à très tard dans la nuit. Un total de 674 831 candidats avaient passé l’examen du baccalauréat en juin dernier, dont 411.431 scolarisés et 263 400 libres, selon les statistiques du ministère de l’Education nationale. Quelque 4226 candidats détenus avaient également subi les épreuves du baccalauréat répartis sur 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l’Education nationale en tant que centres d’examens, sous la supervision de l’Office national des examens et concours (Onec). Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, avait affirmé qu’aucune fuite de sujets n’avait été enregistrée cette année sur Internet durant cette session, saluant «l’effort et le travail colossal des différents organes de l’Etat». En effet, les examens de cette année n’ont été entachés d’aucune fuite de sujets, contrairement aux dernières années où ces fuites étaient devenues un véritable fléau qui menaçait la crédibilité du bac algérien. A la fin des épreuves, le premier responsable du secteur, avait exprimé jeudi sa satisfaction du «bon déroulement des épreuves» du baccalauréat, soutenant que l’organisation de cet examen décisif a connu «un grand succès». Il avait également salué, à l’occasion, les efforts consentis par les travailleurs du secteur de l’éducation, mais aussi ceux déployés par les autres départements ministériels, ainsi que par les forces de sécurité qui ont, a-t-il dit, «accompli leur devoir». Il faut rappeler que c’est le ministère de la Défense qui s’est chargé de mettre en place des dispositions logistiques dans l’optique de renforcer la surveillance de cet examen. D’ailleurs, le même département a contribué dans ce sens, avec l’installation d’un organisme dont la mission principale est la lutte contre la cybercriminalité. Sa mise en place consiste à identifier les personnes qui seraient tentées de diffuser les sujets sur les réseaux sociaux. Au sujet de la publication de trois faux sujets via Internet. Du côté des cadets de la nation, le ministère de la Défense a annoncé que 548 lauréats des Ecoles des cadets de Blida, Oran, Sétif ont enregistré un taux de réussite de 99,46 % où 117 cadets ont obtenu leur bac avec mention très bien, tandis que 235 ont eu la mention bien et 137 avec la mention assez bien. Le communiqué du MDN a, en outre, indiqué que « les cadettes de la nation ont participé pour la première fois dans la session du baccalauréat 2019 ». En somme, on peut dire que malgré les inquiétudes exprimées par les parents et les acteurs du secteur de l’éducation quant à une éventuelle baisse du taux de réussite au bac, au vu de la conjoncture sociale qui perdure depuis le 22 février dernier, les résultats restent dans la moyenne et dépassent toujours la barre des 50 %. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours