{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La date sera fixée lors du conseil national du 12 juillet

Le FFS convoque son 6e congrès

«Le parti continue à subir des actions de représailles du pouvoir.»

L’instance présidentielle du FFS a annoncé sa décision de convoquer le 6e congrès ordinaire. La date de sa tenue sera arrêtée lors de la session de son conseil national, prévue le 12 juillet prochain , indique le parti dan un communiqué rendu public ce jeudi. Traversé par une crise interne aiguë, le FFS, dont même le siège national est occupé par un des clans se disputant le contrôle de la direction nationale et transformé en «bunker», s’apprête à organiser ses assises nationales. Des parlementaires, des élus locaux, et responsables de fédérations ainsi que des partisans au cabinet noir mènent une guerre à l’actuelle instance présidentielle du parti. Ce rendez-vous intervient dans une conjoncture où le vieux parti d’opposition est miné par des dissensions internes. Ce congrès se doit d’être un événement politique national de grande envergure et à la mesure des bouleversements politiques qui s’opèrent actuellement dans le monde, dans la région et dans le pays, à la faveur de la formidable révolution populaire qui est en train de marquer à jamais l’histoire de notre pays», peu-t-on lire sur le communiqué du parti. «Ce congrès aura également une portée régionale et internationale compte tenu du nombre et de la qualité des invités étrangers attendus. Un évènement qui consacrera la dimension maghrébine et internationale du FFS et révélera les nombreux soutiens internes et externes de ses sympathisants», est-il noté. «Ce rendez-vous tant attendu aura la mission patriotique de proposer au peuple algérien un projet politique fondateur et alternatif. Ce projet aura surtout comme vision de traduire fidèlement les aspirations populaires sur le plan politique, économique, social, environnemental et culturel, en préservant l’identité et la souveraineté nationale», a-t-on ajouté.« Dans cette perspective, tout sera fait pour que les différentes étapes de la préparation de cet évènement se déroulent de façon inclusive et démocratique avec le souci de rassembler la grande famille du FFS, estime Ali Laskri. «Les instances nationales du parti travailleront sans relâche afin de réunir toutes les conditions, politiques, organiques, logistiques et administratives pour faire de ce congrès un événement national à la hauteur du legs politique du défunt Hocine Aït Ahmed, des sacrifices des martyrs du FFS et de plusieurs générations de vaillants militants ainsi qu’à la hauteur des attentes populaires», a-t-il soutenu. Sur le plan interne «le FFS continue à subir des actions de représailles du pouvoir (...). Les crises internes fomentées par ses officines pour neutraliser le parti, l’occupation téléguidée de son siège national pour paralyser ses activités et ces campagnes médiatiques incessantes et haineuses du pouvoir, ne sont que les prémices d’autres manœuvres de déstabilisation pour détruire cet ultime rempart longtemps dressé contre l’ordre», fait savoir Ali Laskri. «Mais rien ne nous fera renoncer à notre autonomie de décision et à notre combat pour la démocratie et l’Etat de droit», a-t-il souligné.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours