{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le consul général de France à Annaba et à Constantine

«La situation en Algérie est historique»

«La langue française est un atout économique, culturel et stratégique pour ce grand pays francophone qu’est l’Algérie .»

Dans une allocution prononcée à l’occasion du 14 juillet, fête nationale de la France, le consul général de France à Annaba et Constantine Patrick Poinsot, a affirmé que « le 14 juillet se tient dans un contexte particulier qu’il serait vain de le passer sous silence. L’Algérie vit un moment crucial de son histoire et il n’est pas possible que les relations franco-algériennes soient impactées d’une manière ou d’une autre ». Des mots parfaitement choisis, qu’il prononcera devant une importante assistance invitée à la résidence consulaire de France à Annaba. « Certains en France comme en Algérie, prisonniers d’un passé qui n’est plus et enfermés dans un discours d’un autre temps, s’emploient à raviver en permanence des douleurs de l’histoire et insistent sur ce qui divise, attaquent nos relations et notre patrimoine commun qu’il soit linguistique, culturel ou économique », a ajouté le consul qui a plaidé pour des rapports amicaux et sans passion quand il affirme notamment : « Je voudrai en ce qui me concerne saluer et joindre ma voix à toutes celles et ceux qui en France comme en Algérie, s’emploient au contraire à faire vivre et développer cette relation unique, historique, charnelle qui lie nos deux pays.» Abordant sa mission en Algérie, le consul général ajoute que cette relation « nous la vivons d’abord avec notre action envers les plus de 7200 inscrits au consulat dans notre circonscription dont je rappelle que 95% possèdent également la nationalité algérienne ». Le représentant diplomatique indique également « notre relation avec l’Algérie se décline également au niveau culturel et éducatif ». Il citera à ce propos les deux instituts de technologie appliquée à Constantine et Oum El Bouaghi et bientôt à Skikda. Il parlera aussi des relations entres les universités des deux pays, notamment celles au niveau de la circonscription, notant que « des centaines d’enseignants et personnel administratif se déplacent chaque année vers les deux pays ». Il touchera également un mot sur les dizaines de milliers d’étudiants algériens qui étudient en France. Ce qui signifie pour le consul général que nous avons en commun une langue. Il revient à ce titre sur ce qui a été déclaré par l’ambassadeur Xavier Driencourt « la langue française est un atout économique, culturel et stratégique pour ce grand pays francophone qui est l’Algérie ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours