{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’ambassadeur Desrocher au pavillon américain de la FIA

L’Oncle Sam marque son territoire

Plusieurs sociétés américaines ont présenté une demande d’adhésion à la Chambre de commerce algéro-américaine (Amcham)

L’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, John P. Desrocher, a exprimé l’intérêt croissant des sociétés américaines pour l’investissement en Algérie, plusieurs d’entre elles ayant présenté des demandes d’adhésion à la Chambre algéro-américaine du commerce (Amcham) pour accéder au marché local.
Lors d’une conférence de presse animée au pavillon américain en marge de la 52e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), le diplomate a indiqué que celle-ci figure parmi « les principales manifestations économiques sur le plan continental ». Elle constitue une opportunité pour les sociétés américaines de faire connaître leurs produits et se rapprocher de leurs homologues algériennes afin de conclure des partenariats et échanger des expertises. Il a précisé que le pavillon américain de la FIA 2019 montre la diversité des sociétés économiques algéro-américaines dans divers domaines. Les entreprises américaines participantes activent dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de l’enseignement, des services, de l’agroalimentaire et de la boisson.
La valeur des échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis a atteint près de 5 milliards/dollars en 2018, a rappelé le diplomate, tout en soulignant son optimisme, quant à l’avenir des relations commerciales algéro-américaines. Les sociétés américaines, qui s’intéressaient essentiellement au secteur des hydrocarbures, accordent actuellement un intérêt à d’autres secteurs en Algérie, comme à celui de l’agriculture, des technologies de l’information et de la communication (TIC), des prestations et de la santé, faisant dire à Desrocher que « le marché algérien est un secteur prometteur ». Les relations commerciales entre l’Algérie et les Etats Unis, qui sont « en développement constant », ont réalisé de nombreux succès dans plusieurs secteurs en Algérie, a souligné l’ambassadeur Desrocher. Il précisera que son pays veillait à renforcer ces partenariats en collaboration avec les entreprises algériennes pour développer des relations économiques « plus solides», ajoutant avoir appelé les investisseurs à «étudier minutieusement le marché algérien».
«J’ai personnellement constaté les grandes capacités du marché algérien et la prédisposition du monde des affaires algérien à la croissance», a-t-il ajouté, soulignant la nécessité «d’adopter l’ouverture, le dynamisme et l’innovation, (ceci) étant une clé vers un avenir économique meilleur pour l’Algérie.» De son côté, le président du Conseil d’affaires algéro-américain (Usabc), Smaïl Chikhoun, a précisé que les petites et moyennes entreprises (PME) américaines sont celles qui s’intéressent le plus à l’investissement en Algérie. Par ailleurs, Chikhoun a révélé la future conclusion d’un partenariat algéro-américain à El Goléa dans le domaine agricole et l’élevage bovin. Il ajoutera que d’autres investissements sont prévus dans le domaine pharmaceutique.  

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours