{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Projets en cours pour la réalisation de programmes de logement

L’Etat appelle à redoubler d’efforts

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, a mis l’accent sur la nécessité de redoubler d’efforts afin de concrétiser les projets en cours.

Les opérations de relogement des familles occupant des habitations précaires se sont faites nombreuses. Néanmoins, la demande en la matière continue de dépasser l’offre. Par conséquent, des centaines de projets inhérents à l’habitat, rencontrent des obstacles qui ont tendance à les ralentir.
L’Etat a de ce fait, affiché sa volonté de réaliser les plans tracés à cet effet. Dans ses déclarations remontant à lundi dernier, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, a mis l’accent sur la nécessité de redoubler d’efforts afin de concrétiser les projets en cours. « L’Etat a mobilisé les moyens nécessaires et de grandes enveloppes financières pour exécuter les programmes de logements de divers types dont la concrétisation nécessite davantage d’efforts », a-t-il assuré depuis la wilaya de Sétif.
La seule wilaya de Sétif a bénéficié de 64 000 unités au titre du dernier programme quinquennal dont 40.000 ont été réalisées, a relevé le responsable qui a exigé des éclaircissements sur les projets non encore lancés dans la wilaya et une évaluation des taux d’avancement des projets en cours.
Concernant les projets de 6000 et 4700 logements Aadl sur les sites de Tinar et Bir Nessa, à l’entrée est de la ville de Sétif, le ministre a insisté sur l’exécution des travaux d’aménagement extérieur et de raccordement aux divers réseaux surtout que la construction des immeubles a été achevée, relevant que la wilaya compte plusieurs entreprises qualifiées capables de mener les travaux dans un délai record.
Depuis des années maintenant, le gouvernement a mis en place, comme gage de paix sociale, une politique mettant en branle des projets de construction de logements pouvant être acquis par le biais de différentes formules d’aide au logement ; (Aadl , LPA, LPP…). Et ce à travers les 48 wilayas que compte le pays. Des enveloppes financières très conséquentes ont été dégagées afin d’en finir avec l’habitat précaire en Algérie. L’intention des tenants du pouvoir à concrétiser tous les plans programmés n’a pas été affaiblie en dépit de la crise qui secoue l’économie du pays depuis un certain temps. Des sommes d’argent colossales ont été ainsi destinées à la mise en œuvre de cette stratégie de développement. On remarquera encore, que depuis le début du Mouvement populaire, les opérations de relogement se sont intensifiées, sans doute dans le but d’apaiser les tensions.
Rien que cette semaine, des centaines de familles des wilayas de Médéa, Laghouat et Alger se sont vu remettre les clés de leurs appartements. Dans la capitale à titre d’exemple, plus de  60 familles occupant des habitations précaires dans les communes de Sidi Moussa et des Eucalyptus ont été relogées, mercredi dernier, dans des logements sociaux dans le cadre de la  25e opération du programme de relogement de la wilaya d’Alger.
Soulignons par ailleurs, que les besoins exprimées par la population dans le domaine du logement sont loin d’être satisfaits. La lenteur administrative qui marque le traitement des dossiers des souscripteurs, d’un côté, et la nonchalance de la réalisation des projets de construction de l’autre côté demeurent les deux facteurs les plus pénalisants.
 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours