{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le vice-ministre de la Défense au Conseil des ministres

«L’armée a été le bouclier de la nation»

Gaïd Salah a mis l’accent sur les efforts déployés par l’armée qui a veillé à préserver les institutions de l’Etat.

Intervenant lors de la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue avant-hier, présidée par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah a affirmé que l’Algérie a pu dépasser la crise qu’elle a traversée grâce à ses vaillants fils, à leur tête l’ANP. « L’Algérie a pu, grâce à ses vaillants fils et à leur tête l’Armée nationale populaire, dépasser cette phase », a t-il déclaré lors de cette réunion ministérielle soulignant que le pays est passé à une autre étape, celle de « se préparer, après une courte période, à organiser les présidentielles qui constituent la voie pour se relever de ses cendres et sortir de cette crise ». Pour le chef d’état-major cette élection présidentielle, que l’Algérie s’apprête à organiser, constitue « la voie pour se relever de ses cendres et sortir de cette crise que traverse le pays ». Il ne s’agit pas d’un coup de poker ou d’une décision hâtive, mais d’une démarche rationnelle, réfléchie et bien étudiée. C’est ce qui a déterminé les positions de l’ANP depuis le début de la crise à laquelle est confrontée l’Algérie. Il l’exprime clairement en affirmant que « les faits ont prouvé que la vision judicieuse et l’évaluation objective et rationnelle des causes de la crise que vit notre pays, constituent cette raison pondérée grâce à laquelle les choses ont trouvé leur équilibre et à travers laquelle le processus constitutionnel à suivre est devenu plus visible ». Nous en sommes donc à la dernière phase de ce processus sensible, représentée par les élections présidentielles, la fin de ce processus qui est « le fruit d’une vision éclairée et perspicace dont nous avons réussi, au sein de l’ANP, à en anticiper les événements avec clairvoyance et discernement ». Et pour le chef d’état-major de l’Armée il y a un écho positif auprès des populations. « Il est certain que l’adhésion populaire autour de la vision adoptée aujourd’hui représente un gage d’affection du peuple envers son armée », a-t-il noté devant le Conseil des ministres. A ce titre, Gaïd Salah a mis l’accent sur les efforts déployés par l’armée qui a veillé à préserver les institutions de l’Etat. « Nous avons considéré la sauvegarde de ces institutions comme étant la sauvegarde des piliers de l’Etat algérien et la préservation de sa dignité au niveau national et dans les instances internationales », a-t-il souligné. » L’Algérie traverse une crise politique et surtout économique sans précédent. Des voix d’experts s’élèvent d’ores et déjà pour alerter contre le gouffre économique qui guette le pays et les mêmes experts n’excluent pas le risque d’arriver à une cessation de paiement fin 2021 début 2022 si cette crise venait à perdurer. Les conséquences seront alors très graves sur le plan économique et social. Le peuple algérien n’est pas prêt de se retrouver sous les fourches Caudines du FMI après avoir subi sans anesthésie, les plans d’ajustement structurel imposés par cette institution financière au milieu des années 1990. Certes, il y a des paris et des personnalités qui préconisent un processus constituant qui suppose un longue période de transition pour aller vers une constituante. Or, au vu des expériences historiques, cela durerait plusieurs années avec le risque de ne plus s’en sortir avec les clivages idéologiques, culturels et cultuels qui traversent la société algérienne. Avons-nous le luxe de perdre davantage de temps ? Il s’agit d’aller rapidement vers des élections présidentielles dans des délais raisonnables, mais avec comme condition qu’elle soit transparente, loin des pratiques occultes du passé. Pour dernier point il faut dire que toute la responsabilité sera endossée par l’autorité de l’organisation et de la préparation de ce scrutin. Ses membres seront issus du peuple et l’administration rompue au trafic des élections est de fait exclue de cette opération. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours