{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le campus d’Amizour opérationnel en septembre

Enfin le bout du tunnel

Quatre ans après sa réception, le campus universitaire d’Amizour sera enfin opérationnel à partir de septembre prochain.

Il ouvrira enfin ses portes cette année. Il accueillera une école préparatoire aux sciences et technologies de l’information. Le campus universitaire d’Amizour, qui a fait couler beaucoup d’encre, renouera avec l’activité pédagogique après quatre années d’attente. Ce campus accueillera les premiers étudiants inscrits à l’Ecole supérieure des sciences et des technologies de l’informatique. L’inscription dans cette école d’excellence, est subordonnée à l’obtention d’une moyenne supérieure ou égale à 15/20. Il va proposer une formation académique pluridisciplinaire, incluant, entre autres, les infrastructures et la cybersécurité ou encore le management des systèmes d’information (MSI), a indiqué le recteur de l’université de Béjaïa qui intervenait, hier, sur les ondes de la radio Soummam. Saïdani précisera que la décision de mettre en place cette formation au campus d’Amizour va donner vie à cette structure, qualifiée, par certains, de joyau architectural, mais qui ne trouvait pas preneur, explique-t-il encore estimant que « les quatre années ont été perdues pour rien ». disposant de 12 amphithéâtres, d’un auditorium de 1000 places et d’une bibliothèque de 750 places, le campus compte aussi une résidence universitaire de 5000 places. Cette infrastructure immense, faut-il le rappeler, a été livrée en 2015. Les tentatives de la direction de l’université de Béjaïa pour sa mise en service, en accueillant en premier lieu la faculté des sciences exactes, ont buté sur le refus opposé par les enseignants et étudiants. Toutes les démarches entreprises pour convaincre les récalcitrants n’ont pas abouti. Les enseignants et les étudiants, opposés au projet de transfert de leurs filières n’ont pas voulu quitter le campus de Targa Ouzemour ou Aboudaou situés dans la ville de Béjaïa. La réalisation du campus d’Amizour, avec la résidence universitaire, a coûté 1000 milliards de centimes. Son ouverture cette année, comme école, est longtemps souhaitée par les habitants de la localité à l’instar de l’ouverture prochaine de celui d’El Kseur, qui dit-on a atteint un taux de réalisation de 90%. Pour peu qu’on mette les bouchées doubles, le campus d’El Kseur sera lui aussi ouvert dès la rentrée prochaine, estime le recteur.
La région d’Amizour située approximativement à 25 km au sud-ouest de Béjaïa, détient désormais un atout majeur pour se transformer en ville universitaire.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours