{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les incendies ont ravagé plus d’un millier d’hectares

Comment protéger nos forêts ?

De nombreux incendies ont une origine volontaire.

Peut-on imaginer nos montagnes sans arbres ? Compliqué d’imaginer et de croire que ces arbres dont les racines remontent à des siècles puissent un jour disparaître du paysage... Pourtant, la menace est bien réelle ! L’été dernier, des dizaines de campagnes de sensibilisations ont été lancées pour prévenir et éviter les feux de forêt qui ravagent notre bien commun ! Mais, malheureusement, l’inquiétude grandit au pied de nos forêts de plus en plus. Ces campagnes de préventions n’ont pas donné de résultat. La preuve, des dizaines, des centaines d’hectares sont partis en fumé en seulement quelques semaines. A présent, plusieurs questions s’imposent, dont la priorité est comment défendre et protéger nos forêts des menaces qui les guettent ? Qui est le responsable de ce désastre dont le constat est sans appel ? Plusieurs interrogations restent sans aucune réponse… Les efforts conjugués des services de la Protection civile et les gardes-forestiers ne semble pas donner de résultats efficaces. Pour cela, le gouvernement doit impérativement trouver des solutions urgentes pour sauver et préserver nos bois !
La vigilance est plus que jamais de mise. Nos forêts doivent être littéralement en état de surveillance renforcée par l’ensemble des services spécialisés pour éviter le pire... Après l’adoption d’une loi pour enca-drer les règles générales de prévention des risques d’incendie et de panique, nos forêts restent, à présent, extrêmement vulnérables. Cette loi qui vise à l’actualisation et l’adoption des textes de loi en vigueur aux développements enregistrés en matière de protection des personnes et de prévention contre les incendies et sinistres, et aux normes internationales en matière de protection contre les dangers et sinistres, n’a pas donner de fruits. On rappelle que ce projet de loi prévoyait, l’uniformisation de la terminologie suivant les normes internationales en vigueur, en dotant, pour la première fois, des officiers de la Protection civile de certaines prérogatives de la police judiciaire, en leur permettant de constater et de relever les infractions mettant en péril la vie des individus et de prendre les mesures qui s’imposent, y compris la transmission d’un PV de constat au procureur de la République pour l’ouverture de poursuites judiciaires. On note, dans ce sens, que les derniers incendies enregistrés en Kabylie sont pour la plupart des incendies volontaires... Mais à présent, la Protection civile n’a pas donné son verdict. Les agents de la Protection civile sont passés à l’action et ont ouvert une enquête. Jusqu’à présent rien n’a été communiqué. Dans ce même chapitre, on mentionne, que près de 2000 ha ont été détruits en une semaine. Dans un communiqué la direction générale des forêts(Dgf), a indiqué « qu’une superficie totale de près de 2000 hectares a été parcourue par les feux de forêt durant la semaine dernière ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours