{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Pour avoir préservé le pays et protégé sa stabilité

Bedoui exprime sa gratitude à l’ANP

«Nous exprimons toute notre gratitude à l’ANP, garante de notre sécurité et de notre protection.»

Noureddine Bedoui n’a pas manqué l’occasion, hier, dans une allocution lors de la Conférence nationale des start-up, d’exprimer sa «gratitude» à l’Armée nationale populaire. Le Premier ministre a tenu à remercier l’institution militaire pour le rôle qu’elle a joué dans la crise politique que traverse actuellement le pays, pour avoir préservé le pays, protégé sa stabilité et accompagner ses institutions vers la sécurité. «Notre intérêt pour une jeunesse formée et qualifiée découle de notre conviction que l’élément humain est à la base de tout progrès dans tous les domaines de la vie, et je me dois dans ce sens, de souligner l’importance que nous attachons tous à cette catégorie, notamment notre ANP, garante de notre sécurité et de notre protection, à laquelle nous exprimons toute notre gratitude et notre appréciation ainsi qu’à son commandement, pour avoir préservé notre pays et protégé sa stabilité et accompagné nos institutions vers la sécurité», a souligné Noureddine Bedoui affichant sa fierté et celle de l’Algérie «de disposer d’une jeunesse innovante et créative». Il faut dire qu’autant le Premier ministre est reconnaissant à l’ANP pour son action visant à sortir le pays de la crise autant l’Armée est satisfaite du travail accompli par le gouvernement Bedoui. D’ailleurs, le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah, a, à maintes fois, défendu le gouvernement et le travail accompli par ses membres. Jeudi dernier et dans son discours prononcé à Constantine, le vice-ministre de la Défense avait encensé le bilan du gouvernement mettant en avant les « riches conclusions » issues du dernier Conseil des ministres présidé par le chef de l’État Abdelkader Bensalah. « Je tiens à remercier le gouvernement, sous la conduite du Premier ministre Noureddine Bedoui, qui a pu s’acquitter de ses missions dans des conditions difficiles et exceptionnelles et concrétiser de nombreuses réalisations sur le terrain au profit du peuple algérien et pour prendre en charge les problèmes socio-économiques rencontrés», a déclaré Gaïd Salah ajoutant «c’est une vérité que nous disons aujourd’hui sans exagération ni complaisance, partant du principe de dire au fauteur qu’il a mal agi et au bienfaiteur qu’il a bien agi». Pour rappel, Ahmed Gaïd Salah qui tient au respect de la Constitution, a depuis le début de la crise défendu le gouvernement Bedoui. Ce dernier, faut-il le rappeler, doit, dans le respect de l’article 104 de la Constitution, continuer sa mission jusqu’à la prochaine élection présidentielle. Raison pour laquelle, le général a, en avril dernier, apporté son total soutien à tous les membres de l’Exécutif en affirmant que l’empêchement des ministres d’accomplir leurs missions sur terrain est un « phénomène étrange» et «des comportements contraires aux lois de la République» que ne peut en aucun cas «tolérer l’ANP, qui s’est engagée à accompagner ces institutions conformément à la Constitution». Il avait prévenu également les citoyens contre «le piège de la généralisation et de se garder de faire des préjugés concernant l’intégrité et le dévouement des cadres de l’Etat». A bien voir, les échanges entre Ahmed Gaïd Salah et le Premier ministre, Noureddine Bedoui, confirment l’entente totale entre les deux hommes qui travaillent pour réaliser le même objectif : aller au bout du processus enclenché devant mener à l’organisation d’une élection présidentielle.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours