{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

El Tarf : braconnage des fonds marins

450 grammes de corail saisis à Chatt

Les éléments de la sûreté extra-muros de la commune de Chatt, dans la wilaya d’El Tarf, ont saisi 450 grammes de corail brut, après avoir arrêté un trentenaire, domicilié à la même commune, apprend-on de source sécuritaire. Selon les explications fournies par notre source, l’opération est survenue, suite à des informations, faisant état du braconnage de corail par un individu. En exploitant les informations en leur possession, les services de sécurité sont parvenus à mettre fin à cette activité illicite. Avec la coordination des instances juridiques de la circonscription de compétence, la perquisition au domicile du mis en cause, s’est également soldée par la saisie d’un important matériel de plongée sous-marine, dont un moteur de marque Yamaha, d’une puissance de 40 Ch un scaphandre, une boussole maritime, une balance électronique et une arme blanche (un sabre), entre autres équipements servant au braconnage du corail, nous précise-t-on. Âgé de 30 ans, le prévenu a été soumis aux mesures judiciaires d’usage, avant d’être déféré par-devant le juge d’instruction près le tribunal de Ben M’hidi, qui a retenu son placement sous contrôle judiciaire. Une mesure qui, selon la même source, s’explique par la poursuite des investigations pour remonter à d’éventuels complices. Car, nous précise-t-on, le corail saisi était inévitablement destiné à la contrebande transfrontalière. Celle-ci active, sans l’ombre d’un doute, dans le cadre de réseaux le plus souvent organisés. En attendant que d’éventuels complices dans cette activité illicite tombent dans les filets des services de sécurité, il est utile de signaler que le braconnage est responsable de près de 20% de pertes de la biomasse de coraux rouges dans la réserve marine au sein des 14 wilayas côtières du pays.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré