{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

agressions dans la WILAYA DE TIZI OUZOU

305 personnes impliquées

Concernant les infractions économiques et financières, les mêmes services ont eu à traiter 14 affaires durant la même période.

La violence sociale gagne du terrain dans la wilaya de Tizi Ouzou où les rixes sont devenues un décor quasi quotidien dans les rues et les lieux publics. Les chiffres que vient de rendre publics la cellule de communication de la sûreté de wilaya sont amplement suffisants pour conforter cette thèse. En effet, rien que durant le mois de juillet dernier, 248 affaires ont été traitées par la police au chapitre des crimes et des délits contre les personnes. C’est le cas des coups et blessures volontaires ainsi que des menaces et injures. Au total, 305 individus y sont impliqués de manière directe. La cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou a indiqué, dans le même sillage que 62 parmi les mis en cause ont été présentés au parquet, dont 11 ont été placés en détention préventive. En outre, 48 ont été cités à comparaître, un accusé a été placé sous contrôle judiciaire, deux ont été laissés en liberté provisoire, et 189 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet. Le bilan du mois de juillet 2019, des activités de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou fait état, au volet des affaires relatives aux crimes et délits contre les biens, (atteinte aux biens, vols simples et dégradation), de 84 affaires traitées mettant en cause 102 personnes : 14 ont été présentées au parquet, six ont été mises en détention préventive, une a été placée sous contrôle judiciaire, sept ont été citées à comparaître et 69 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet. Par ailleurs, au volet relatif aux infractions à la législation des stupéfiants et substances psychotropes, les services concernés ont eu à traiter, entre le 1er et le 31 juillet dernier, 28 affaires mettant en cause 32 personnes. (12 ont été présentées au parquet, huit ont été placées en détention préventive, trois ont été citées à comparaître, une a été laissée en liberté provisoire et enfin, 20 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet. Quant aux affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique, comme l’ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage à corps constitué), 120 affaires ont été traitées, impliquant 181 personnes : 65 ont été présentées au parquet, lesquelles ont été citées à comparaître et 78 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.
En outre et s’agissant des atteintes aux bonnes mœurs, 13 affaires ont été traitées, impliquant 20 personnes : neuf ont été présentées au parquet, trois ont été placées en détention préventive, six ont été citées à comparaître et sept dossiers judiciaires ont été transmis au parquet. Concernant les infractions économiques et financières, les mêmes services ont eu à traiter 14 affaires durant la même période. 17 personnes y sont impliquées dont une a été présentée au parquet a été placée en détention préventive, alors que 12 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet. La cellule de communication de la sûreté de wilaya a précisé encore que, dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, 195 opérations coup de poing ont été initiées durant la période considérée. Elles ont ciblé 210 endroits comme les quartiers sensibles, les lieux publics, les cafétérias, les marchés, la gare routière et les chantiers de construction.
Au total, 1 873 personnes ont été contrôlées : 10 parmi elles ont été présentées au parquet pour divers délits, cinq l’ont été pour port, d’armes prohibées, trois pour détention de stupéfiants, une pour séjour illégal et une autre pour autre délit. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours