{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Akfadou (Béjaïa)

1 152 foyers raccordés au gaz de ville

57 ans après l’indépendance, les populations de 9 villages de la commune d’Akfadou ont enfin le gaz de ville.

Grand soulagement pour plus de
1 152 familles de la commune
d’ Akfadou, après le raccordement de leurs foyers au réseau du gaz naturel. La mise en service a eu lieu symboliquement hier à Tiniri, chef-lieu de la commune. Le maire, Mohand Aklit, a lui-même procédé à cette opération, qui conclut deux lots sur les quatre programmés au niveau de cette localité. L’APC est disposée à
l’accompagner pour faire aboutir le projet en question dans sa totalité pour peu que les citoyens y mettent du leur, en participant», a affirmé l’édile communal. Fini donc les pénuries en bonbonnes de gaz butane pour au moins ces villages en attendant d’autres, cela ne saurait tarder, au vu de l’importance de ce combustible autant dans la vie de tous les jours que pour la sauvegarde de l’environnement, sachant que les populations d’approvisionnent aussi en bois de chauffage à la forêt limitrophe. Connue pour son hiver rigoureux et son froid glacial, la commune d’Akfadou a bénéficié, au total, d’un programme de raccordement de tous ses foyers, au gaz de ville. Avec la mise en exploitation des deux premiers lots, le taux de pénétration a déjà atteint les 70%, estime le maire de la localité. Ce projet devrait être achevé d’ici la fin de l’année en cours et atteindre un taux de raccordement de 100%. La problématique du raccordement en gaz des communes de la vallée de la Soummam avance tant bien que mal. Ralentis par les oppositions citoyennes, les travaux de réalisation d’un vaste projet arraché après des semaines de lutte par le mouvement citoyen, sont relancés, comme l’attestent ces déblocages annoncés par-ci par-là. Le dernier en date est celui qui a pénalisé plus de 700 foyers à Tinebdar. La conjugaison des efforts a fini par avoir le dessus sur toutes les entraves qui freinent l’évolution du projet .Globalement, les oppositions aux projets de gaz sont levées dans leur grande majorité. Le taux de pénétration du gaz naturel dans les foyers, à Béjaïa, est passé de 16 % à 52 % seulement. A la livraison des projets inscrits pour le compte des communes de la vallée de la Soummam, le taux augmentera considérablement. Au nombre de 274, les oppositions ont été éliminées. C’est le cas des projets de Tifra (Béjaïa) sur 51 kilomètres, de 8 pouces, qui traversent les communs d’El Flaye, Tibane, Akfadou, Tinebdar et Melbou.
Un programme de 52 kilomètres de réseaux de distribution au profit de 22243 foyers des communes de Béni Melikèche, Toudja, Tamokra, Feraoun, M’cisna, Oued Ghir, Aït Smaïl et Amizour ainsi que 10 projets de réseaux de transport de gaz et QLS, sont en cours, après un gel qui aura duré plus de 10 ans . 13 230 familles des communes d’Ighil Ali, Toudja, Sidi Aïch, El Kseur, Adekar, Kherrata, Draâ El Gaïd, Chellata et Béjaïa, en plus des DP Gaz des quartiers et lotissements sociaux (QLS) des villes de Melbou, Souk El Tenine et Béjaïa sont concernées. Contre vents et marées, les projets de raccordement en gaz de ville avancent à Béjaïa. Des régions attendent encore de vivre au chaud. Ce n’est qu’une question de temps si l’on juge les évolutions enregistrées ces dernières années. Un hiver au chaud, c’est l’espoir des milliers de foyers qui ont très longtemps attendu, dans des conditions parfois insupportables 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours