{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Italie

Probable clap de fin pour le gouvernement populiste

La coalition populiste au pouvoir en Italie, que le chef de la Ligue Matteo Salvini a fait éclater, devrait être définitivement enterrée aujourd’hui, avec une déclaration très attendue du chef du gouvernement Giuseppe Conte, au Sénat, et sa probable démission.Tous les yeux seront rivés à 15h00, heure locale sur M. Conte, qui pourrait prononcer devant le Sénat une cinglante diatribe contre Mathéo Salvini, vice-Premier ministre d’extrême droite, après 14 mois de gouvernance populiste inédite. Conte devrait ensuite présenter sa démission au président Sergio Mattarella, mettant fin au 65e gouvernement de la République italienne et ouvrant la voie à des consultations pour un nouveau gouvernement. Matteo Salvini, qui prendra aussi la parole devant le Sénat, pourrait tenter de nouveau de renverser le gouvernement avec une motion de censure, démarche illusoire numériquement. Le 8 août, il a fait voler en éclats l’alliance entre son parti et le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, anti-système) de Luigi Di Maio. Se disant lassé des disputes avec son allié, opposé par exemple à de grands chantiers comme le TGV Lyon-Turin, il a décrété qu’il n’y avait plus de majorité et réclamé des élections, fort de sa popularité dans les sondages (36 à 38% des intentions de vote). Mais Giuseppe Conte, avocat inconnu propulsé à la tête du gouvernement, a réclamé que la procédure se déroule devant le Parlement. La partition se joue désormais entre le M5S et le Parti démocrate (PD, centre gauche), à la recherche d’une alliance pour faire barrage au chef de La Ligue.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours