{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Corruption: difficulté d'estimer le volume des fonds détournés

Le président de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), Tarek Kour a relevé la difficulté d'estimer le volume des fonds détournés vers l'étranger, qui font actuellement l'objet d'affaires instruites au niveau de la justice. Lors d'une conférence de presse en marge d'une journée d'études sur "Le recouvrement d'avoirs : réalités et défis", M. Kour, interrogé sur le volume des avoirs et fonds issus de la corruption détournés vers l'étranger, a émis des réserves à ce propos, vu que "ces dossiers présentés à la justice sont secrets" et qu'il est impossible actuellement d'estimer ces fonds. La récupération des fonds transférés à l'étranger qui reviennent à l'Etat "est entravée par de nombreux obstacles", a-t-il ajouté. A l'ouverture des travaux de cette journée d'études, le président de l'ONPLC avait indiqué que les pouvoirs publics s'étaient engagés à demander des comptes à toute personne impliquée dans des affaires de corruption "quelles que soient leurs fonctions politiques et administrative ou encore leur place sociale".

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours