{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

M6 et le mariage dévoilé

Au Maroc, la situation socio-économique s'est considérablement aggravée, sous l'effet de la pandémie du nouveau coronavirus. La grogne est encore souterraine mais les signaux d'alerte ont tendance à se multiplier, de jour en jour. Ils sont d'autant plus significatifs que le marasme et le mécontentement ne se limitent pas aux seules catégories sociales dites moyennes, mais concernent, aussi, l'armée où de plus en plus de soldats et d'officiers subalternes n'hésitent plus à dénoncer des conditions déplorables. Les organismes internationaux ont beau minimiser la gravité de la situation, l'économie marocaine broie du noir et a, cruellement, besoin d'un appel d'air. Raison pour laquelle le royaume a cherché la diversion, en frappant à El Guerguerat, dans l'espoir de se frayer une voie pour l'exportation de sa production de cannabis, à partir des Etats de l'Afrique de l'Ouest. Dans la foulée, le royaume marocain a emboîté le pas aux Emirs du Golfe, en normalisant ses relations avec l'Etat sioniste, recevant en contrepartie une «reconnaissance», par l'administration américaine sortante du président Trump, de sa prétendue souveraineté sur le Sahara occidental. Un marché de dupes, destiné à donner le change, par rapport à un mariage israélo-marocain qui remonte aux années 50! En somme, l'union qui était à demi-voilée est, brusquement, célébrée au grand jour! Le peuple marocain, comme les autres peuples arabes, concernés par ce sinistre marchandage, a bien du mal à digérer l'offense.
Le roi Mohammed VI, qui souffre de plusieurs maladies chroniques, cherche, clairement, à assurer la continuité de la monarchie, conscient que les défis sont de plus en plus pressants et les menaces de plus en plus grandes. En outre, son fils est encore en apprentissage, avant de pouvoir assumer la relève, en cas de nécessité. Aussi, Mohammed VI a-t-il impérativement besoin d'Israël pour protéger la monarchie des turbulences dont tout indique qu'elles risquent de devenir de véritables séismes sociopolitiques. Le peuple marocain est placé, depuis des décennies, sous haute surveillance et toute forme de contestation est étouffée dans l'oeuf. En outre, le régime s'est fait une spécialité dans la manipulation, l'intox et la propagande afin de maintenir la chape de plomb qui écrase la population à laquelle on veut faire croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des royaumes possibles. Un royaume qui n'hésite même plus à revendiquer, au grand jour, sa part de judéité, à la fois historique et culturelle, histoire de légitimer le parapluie sioniste, tant il redoute de graves intempéries.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours