{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Gaïd Salah et le temps qui donne raison

«Après la pluie…». On sentait le militaire après une bataille décisive gagnée. On sentait aussi le moudjahid plus que satisfait d’avoir, une fois de plus, su défendre l’Algérie. Son discours, hier à Ouargla, avait cette double tonalité. «L’Armée nationale populaire a assumé sa responsabilité historique et a réussi avec sagesse et perspicacité à sauver le pays du danger qui le guettait et vaincre les ennemis de la patrie» a-t-il déclaré en substance. Comme il ne s’est pas privé de rappeler que «le dernier mot reviendra toujours aux hommes libres et dévoués qui ont su préserver le serment des vaillants chouhada». Un discours empreint de fierté et du devoir accompli. Un discours réaliste aussi puisqu’il s’appuyait sur les sorties en masse des Algériens à travers tout le territoire national pour louer les efforts de l’ANP et de son commandement qui a réussi à protéger le pays et son peuple. Pas seulement puisque cette même majorité a, dans le même temps, exprimé sa totale adhésion à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Ce qui n’a pas laissé sans réaction, le général de corps d’armée, visiblement satisfait devant « cet élan populaire qui s’est propagé à travers tout le pays, lorsque toutes les franges de notre peuple, toutes catégories confondues, hommes, femmes, jeunes, étudiants et vieux, sont sorties dans une des plus belles images de la cohésion, la solidarité et l’adhésion du peuple autour de son Armée, scandant, d’une seule et même voix, des slogans patriotiques». Un élan populaire qui a suscité chez lui « une grande admiration et fierté». «Ce peuple auquel nous sommes fiers d’appartenir, fiers également de connaître de manière approfondie et globale ses orientations de principe ; ces orientations populaires envers lesquelles nous avons de tout temps et continuons à avoir des positions constantes et œuvrons en même temps à être une source de sécurité et de protection pour notre peuple» a-t-il ajouté. Soulagé et fier d’être suivi par le peuple dans l’unique voie de sortie de crise qu’il a toujours défendue, à savoir l’élection présidentielle. C’est un discours entièrement consacré au mérite du peuple algérien. Un discours nationaliste. Un discours aux allures de «retrouvailles» d’un moudjahid avec son peuple. En effet, en sortant dans la rue, les Algériens dans leur grande majorité ont rejoint leur armée. Belle image qui suggère que dorénavant ce sera «…le beau temps» !

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours